Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 18:50

Ce matin, je suis allé au boulot à pied, comme la moitié des matins.

Et en marchant pour aller au boulot, j'ai réfléchi au fait de réfléchir en marchant pour aller au boulot. Vous suivez ?

 

Je trouve que c'est un moment très agréable parce qu'on peut penser librement tout en étant occupé. Je m'explique : mes pieds s'activent, une partie de mon cerveau s'occupe d'aller au bon endroit, de ne rentrer dans personne et de ne pas traverser sous les roues d'une voiture. Une sorte de pilote automatique, donc.

Pendant ce temps, le reste de mon cerveau divague allégrement dans toutes sortes de pensées plus ou moins sérieuses ou saugrenues.

On me dira : il suffit de ne rien faire pour pouvoir penser tranquillement. Mais c'est faux, mes pauvres amis ! Car moi, quand je ne fais rien physiquement, je m'ennuie et ça m'empêche de penser. J'ai l'impression de perdre mon temps.

Quand je marche, j'ai un but, une activité, donc le temps de penser. Parfois, j'aurais même envie de faire des détours pour prolonger ce moment.

La particularité de cet état d'esprit est que l'attention est réduite au minimum, si bien que, souvent, je ne remarque pas les gens que je croise, je n'écoute pas les gens qui me parlent (quoique j'enregistre le fait qu'on me parle, puisque deux minutes plus tard je lève la tête pour dire : "Tu disais quelque chose ?"). Ce qui me vaut une réputation de tête en l'air, voire de ruminante.

 

De ces moments "déconnectés", j'en connais trois :

- la marche, donc.

- le tricot : c'est une activité plutôt répétitive, qui se prête donc bien à la divagation neuronale. Une fois le tricot lancé, une partie de mon esprit garde le cap des mailles, le reste divague.

- le brossage de dents : j'ai un peu perdu l'habitude, mais à une époque, le brossage de dents était pour moi un grand moment philosophique, plein de questions existentielles.

 

Je pourrais y rajouter le moment avant de s'endormir, mais c'est un peu différent puisque la plupart du temps je choisis délibérément ce à quoi je vais penser à ce moment. Ce n'est donc pas tout à fait déconnecté.

 

Je pense que chacun devrait pouvoir se créer un moment déconnecté, c'est très important pour savoir à quoi on pense, pour avoir des idées et des avis sur certaines choses.

On dit souvent que l'ennui est essentiel à chacun, mais il n'est pas donné à tout le monde de s'ennuyer fructueusement. Il vaudrait mieux que chacun trouve l'activité qui le déconnecte (et qui pourrait être "ne rien faire" aussi bien que "récurer la baignoire" ou "plier des origamis").

 

Et vous ? Quels sont vos moments déconnectés (si vous en avez) ?

Partager cet article

Repost 0
Published by LillaMy - dans Variés
commenter cet article

commentaires