Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 20:17

Après un dur et long combat (depuis la veille, rendez vous compte !), j'ai réussi à obtenir deux précieuses places pour la Nuit de la Marionnette, qui se tenait au Théâtre Jean Arp de Clamart.

Le principe est donc de passer une nuit entière à regarder des spectacles. Nous sommes restés du début à 20h jusqu'à la fin à 6h, sans même s'endormir ! Ce qui signifie que nous avons pu voir les dix spectacles.

Les marionnettes se sont révélées être bien plus du théâtre d'objet, mais la plupart des spectacles étaient très sympathiques.

 

Commençons par ceux que j'ai le moins appreciés :

 

Retour à la maison par la Cie Le voyage intérieur.

Sur un champ de bataille, un général et son lieutenant organise le retour au bercail des morts pour la patrie. Ceux-ci sont figurés par des légumes. Ce n'est pas très intéressant, trop long et répétitif (surtout à 2h du matin), ça se veut drôle mais ne l'est pas. Les deux comédiens en font beaucoup trop.

 

Orphée par La S.O.U.P.E Compagnie.

C'est l'histoire d'Orphée et Eurydice, version contemporéano-expérimentale. Comprenez : avec des images floues accompagnées de musique bizarre. Ce que j'ai préféré est l'idée de filmer la marionnette, ce qui lui donnait une toute autre dimension. Le gros problème de ce spectacle est que j'étais assise par terre en face des baffles, ce qui fait que je me prenais tout le son trop fort et surtout les basses. J'en ai tremblé pendant 10 mn après être sortie.

 

Voilà pour les points négatifs. Ensuite, si on reprend l'ordre de la soirée :

 

Le T de N-1 par les Ateliers du Spectacle

On assiste à une drôle de conférence au milieu de toutes sortes d'objets animés. Et on découvre la réponse à des questions essentielles : qu'est-ce qu'une chose ? Si on mettait les pieds dans l'espace qu'on a dans la tête, qu'est-ce qu'on verrait ? Le côté absurde est très plaisant, on rit pas mal et on est sans cesse à l'affut de tous ces objets qui se mettent à bouger sans crier gare !

 

Histoires sans paroles par la compagnie L'Alinéa

Mon coup de coeur de la nuit ! Nous avons vu 3 "histoires sans paroles". Les deux premières mettent en scène des personnages dans des situations un peu guignolesques (on se court après, on se met des coups de bâtons...) mais qui tournent sans prévenir à la poésie. Le tout avec des marionnettes à gaine très simples, sans visage et qui pourtant expriment une gamme époustouflante de sentiments et d'émotions. Le marionnettiste est un véritable maître en la matière et le musicien qui l'accompagne (et qui improvise beaucoup, à mon avis) est à la hauteur.

La troisième histoire sans parole est plus engagée et met en scène des petits personnages en éponge manipulés d'en haut par le marionnettiste/acteur.

 

Les spectacles de la Compagnie Gare Centrale

Power of Love : un prince carotte et sa dulcinée... Rigolo mais s'enchaînait très mal avec les histoires sans paroles.

Rubbish : une mariée jetée à la poubelle, qu'a-t-il bien pu se passer ? Marionnette et théâtre d'objet où les manipulatrices sont partie prenante de l'histoire.

Irregular : A la douane, un lapin en peluche est déclaré irrégulier et mis en boîte pour être reconduit au pays. Une petite histoire à la fois drôle et tristement d'actualité.

 

Les grands classiques à domicile par le Laboratoire Itinérant Conte et Objet

Un conteur nous raconte les classiques (en l'occurence Barbe Bleue et Le Petit Poucet) à l'aide d'objets du quotidien. Si j'ai trouvé Barbe Bleue particulièrement réussi, j'ai moins aimé le Petit Poucet, trop raccourci à mon goût.

 

Le polichineur d'écritoire par Chemins de Terre

Sur scène, un homme qui va en jouer quatre ou cinq durant le spectacle. Cet homme est là pour nous raconter les pièces de Shakespeare. Roméo et Juliette sont des gants, la famille royale de Richard III un morceau de viande. C'est loufoque, c'est stupide, et on rit comme des baleines !

Partager cet article

Repost 0
Published by LillaMy - dans Variés
commenter cet article

commentaires