Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 11:37

Roman de Camilla Läckberg

Traduit du suédois par Lena Grumbach et Marc de Gouvenain

 

http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782742775477.jpgL'histoire

Erica Falck et de retour dans le village de son enfance après la mort de ses parents quand on découvre le corps de son amie d'enfance, Alex Wikjner. Celle-ci a été assassinée et Erica se retrouve à enquêter sur le crime, tout en menant sa cour auprès d'un policier et en s'occupant de sa soeur maltraitée par son mari.

 

 

Cet étrange mélange entre une héroïne presque digne de la chick-lit (préoccupée de son célibat, de son poids et de ses fringues) et une intrigue de polar rassemble une masse assez phénoménale de clichés qui rend la lecture plutôt ennuyeuse. Bien des dialogues sont très médiocres pour ne pas dire complétement plats et on soupire d'ennui devant le choix cornélien d'Erica entre le string et la culotte...

Pendant ce temps, les vieilles dames font de la patisserie sans s'inquiéter une seule seconde qu'un meurtre affreux ait été commis à deux pas de chez elle et que l'assassin puisse être toujours dans le coin...

 

Certains personnages sont à la limite de la caricature (notamment le commissaire...) et bien que l'intrigue soit assez bien ficelée (même si on devine un certain nombre de choses avant la fin), cela ne suffit pas à rattraper la médiocrité du reste.

Quant à l'aspect psychologique de la petite communauté où règne la loi du qu'en dira-t-on, je pense que d'autres écrivains l'ont bien mieux décrit que Camilla Läckberg (Cora Sandel, par exemple).

A choisir dans le même genre, j'ai largement préféré Millénium : Lisbeth, au moins, était un personnage intéressant et attachant.

 

La princesse des glaces, C. Läckberg, Actes Sud, 2008

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 17:34

 

Epuisement : état que l’on atteint après avoir creusé le puits de la fatigue (ou de l’ennui)

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 22:08

Roman de Terry Pratchett (Les Annales du Disque-Monde, tome 32)

Traduit de l'anglais par Patrick Couton

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51OuT%2B2Q3KL._SL160_.jpgL'histoire

On retrouve Moite von Lipwig (voir Timbré), ministre des Postes, bientôt propulsé dirigeant de la banque royale d'Ankh-Morpork et donc en charge du président de celle-ci, nommé Pinaille et qui aime rien tant que lécher la figure de son subordonné. Evidemment, cela n'est pas pour plaire à la famille Prodigue qui détient la banque depuis des générations....

 

 

Cela se confirme : les dernières Annales du Disque-Monde sont moins dynamiques et moins drôles que les précédentes. On ne s'ennuye pas, d'autant que ce tome contient un mystère et une révélation auxquels on ne s'attend pas, mais on ne rit plus autant et du coup les clins d'oeil à notre société sont moins naturels, plus forcés. Dommage...

 

Monnayé, T. Pratchett, L'Atalante, 2009

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 19:17

Comme tout le monde l'aura déjà deviné, le mot espoir vient de la contraction de l'insulte "espèce de poire". Une très ancienne superstition voulait que se faire traiter de poire porte chance. Dans les cas désespérés, on faisait donc appel à des calomnieurs professionnels pour tenter de rétablir la situation.

 

D'où la définition actuelle du terme espoir : "Fait d'espérer, d'attendre avec confiance la réalisation dans l'avenir de quelque chose de favorable, généralement précis ou déterminé, que l'on souhaite, que l'on désire." (TLFI)

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 22:06

Roman de Rodrigo Fresan
Traduit de l’espagnol (Argentine) par Isabelle Gugnon

http://www.omega-blue.net/images/Coups%20de%20coeur/kensington.jpgL’histoire
Peter Hook est auteur de best-sellers pour enfants. Une nuit, il raconte à un enfant l’histoire de James Matthew Barrie, l’auteur de Peter Pan. Largement entremêlée à ses propres souvenirs, cette biographie est une plongée dans le territoire méconnu de l’enfance. Une enfance à laquelle ces auteurs s’accrochent de toutes leurs griffes.

 

 

Ce roman m’a beaucoup moins enthousiasmée que L’homme du bord extérieur, mais il n’est tout de même pas sans intérêt. Ne serait-ce que pour cette vision, cette interprétation de l’homme qui ne voulait pas grandir.
Si la construction est moins anarchique, la linéarité n’est pas non plus au rendez-vous : flash-backs, sauts dans le futur, passage d’un personnage à l’autre… On ne s’y perd pas, mais les parallèles entre les deux vies (et les deux époques) sont flagrants.
Fresan y pratique également un jeu cher aux auteurs de la lignée de Borges : la référence à des livres qui n’existent pas.

Les jardins de Kensington, R. Fresan, Seuil, 2004

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 19:27

Manga deTetsuya Toyoda (1 vol.)

 

http://www.manga-news.com/public/images/vols/undercurrent.jpgL'histoire

Kanae tient des bains publics. Seule depuis que son mari a subitement disparu lors d'un voyage. Enlevé, mort ou parti de son plein gré ? Avec l'aide d'un détective, Kanae va découvrir la vérité.

Pendant ce temps, elle rouvre les bains publics grâce à Hori, un homme mystérieux et peu bavard auquel elle va peu à peu s'attacher.

 

 

Sans être très original, Undercurrent a quelque chose de fascinant dans le mystère de la disparition du mari, mais aussi dans le personnage de Kanae, ses rêves et ses motivations.Il nous entraîne dans une réflexion sur le mensonge, la connaissance de l'autre et le pardon.

Le dessin est classique mais efficace, les différents plans étant particulièrement intéressants.

 

Undercurrent, T. Toyoda, Kana, 2008

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 20:20

Le mot curriculum (comme dans curriculum vitae) dérive (presque) tout droit du mot cucurbitacée. En effet, le premier CV jamais rédigé était celui d'un cueilleur de courge.

A l'époque, comme de nos jours, la qualité requise pour un bon cueilleur de courge était la vitesse, d'où l'évolution du mot avec la racine "curri" du verbe courir.

 

C'est ainsi que, un jour ou l'autre de notre vie professionnelle, nous sommes tous, sur le papier, des cueilleurs de courge véloces !

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 11:19

Manga de Kiyohiko Azuma (9 volumes)

 

http://www.manga-news.com/public/images/series/yotsuba_01.jpg

 

Yotsuba est une petite fille de 6 ans qui s'étonne de tout, s'émerveille de tout et a plein d'idées pour s'amuser, même si ses projets ne tournent pas toujours comme elle le voudrait. Projets dans lesquels elle entraîne ses voisines, son papa ou l'ami géant de celui-ci, surnommé Jumbo.

 

Chaque épisode fait une dizaine de pages où l'on découvre le quotidien légérement décalé et toujours très drôle de Yotsuba.

Et le pire, c'est qu'on ne s'en lasse pas !

 

Yotsuba& !, K. Azuma, Kurokawa, 2006

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 16:23

Involontairement, celui-ci ressemble plus à un chaton, je trouve :

 

Frere-Jiji.JPG

 

Crocheté avec du fil sans nom (89% laine - 11% acrylique) avec un crochet 2,5.

Repost 0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 21:52

N'avez-vous jamais remarqué combien les mots méditer et médire sont proches* ?

Et pourtant les médisances sont souvent dûes à un manque de méditation de la part de qui les profère...

A moins que ce ne soit à force de méditer nos reproches qu'on finit par médire des gens ?

 

 

*Mais le TLFI nous éclaire sur leurs dissemblances étymologiques

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article