Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 14:00

Roman de Fransisco Stork

Traduit de l'anglais par Anne Krief

http://www.ricochet-jeunes.org/public/scans/0b/41662.jpgL’histoire
Marcelo est affecté d’une forme d’autisme léger, qui se manifeste surtout par des problèmes de communication. L’été de ses 17 ans, son père l’oblige à venir travailler dans son cabinet d’avocat. Là, il découvre la photo d’une jeune fille au visage mutilé qu’il va tout faire pour aider, accompagné de Jasmine, une jeune femme avec qui il tisse des liens étroits. Parachuté dans le « monde réel » Marcelo va beaucoup apprendre sur lui-même et sur les gens « normaux ».

 

 

Histoire de choix et de convictions, Le monde de Marcelo nous emmène dans un périple judiciaire, mais surtout humain, car Marcelo est confronté à des concepts qu’il ne comprend pas, à des manières d’appréhender la vie et les autres qui sont à cent lieues de sa perception du monde. Etre « naïf » dans un environnement brutal, il nous permet de reconsidérer la logique de notre monde et de nous poser la question de nos propres choix et de la manière de prendre nos décisions.
Marcelo est un personnage terriblement attachant et le roman, tout en étant passionnant, nous offre des moments précieux de réflexion.

 

Le monde de Marcelo, F. Stork, Gallimard Jeunesse, 2010

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 16:13

Vous pensiez que nos dirigeants et autres hommes politiques étaient les spécialistes du faux pas et de la bourde http://www.holocaustresearchproject.org/nazioccupation/images/quisling.jpg(intentionnel ou non) ? Vous n'avez pas tort, mais le Fremskrittparti norvégien vient également d'en faire une belle.

 

Dans une campagne contre l'impôt foncier, le site internet du Frp de Vest-Agder affichait récemment une page d'accueil où trônait une photo de Quisling jointe au nom de l'Arbeiderparti (actuellement au pouvoir).

 

Vidkun Quisling ayant été le chef du gouvernement sous l'occupation nazie, on comprend l'agitation que cela a pu provoquer. Un peu comme si on associait une photo de Pétain à, mettons, l'impôt sur la fortune, pour faire campagne politique...

 

Source : Aftenposten

Repost 0
Published by LillaMy - dans Norvège
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 16:33

Est-ce que vous connaissez Kiki la petite sorcière, le dessin animé de Miyazaki ? Si non, courez le voir et faites la connaissance d'un petit chat irrésistible : Jiji !

 

Ou alors, admirez le en avant-première :

 

Jijidos.JPG

Jiji.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jiji est crocheté en fil Tonic de Phildar 3,5. Sauf la queue qui est tricotée selon la technique de l'i-cord.

 

Comme vous l'aurez deviné, Jiji est aussi le cadeau de l'heureuse gagnante du concours du 300ème article !

 

Si vous êtes terriblement jaloux et que, vous aussi, vous voulez un petit animal de compagnie non contraignant, je vous invite à aller visiter le blog de Kangouloup.

Repost 0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 16:07

Et voici les dernières propositions de définitions d'écarquiller, les inclassables :

 

Kangouloup

Ecarquiller, autrefois "écartciller"= écarter les cils. C'est le langage inventé par les mimes, les clowns qui parlent la poésie des yeux et des cils.
Langage des points, des virgules, des larmes de maquillage noir qui cillent sur les visages blafards et parlent le langage de l'humour, de la tendresse; c'est un langage qui existe depuis la nuit des temps pour les amoureux du silence et du non-dit.
De la même origine vient escarbiller : écarter" les billes"( = les yeux"); encore ici langage des yeux et du visage pour exprimer les émotions, les pleurs de la poésie,les larmes de la tristesse ou du bonheur. Plus tard, on en est venu à nommer "escarbille" les petites saletés qui nous font pleurer, parce que, si vous ne vouliez pas que l'on vous voit pleurer, vous disiez : " j'ai un truc dans l'oeil"
d'où "l'escarbille".

 

Chantal

Ecarquiller est une sorte de figure de danse pratiquée par les les meilleures danseuses qui consiste à écarter les quilles au maximum sans se péter les jambes. La meilleure équarquilleuse deviendra une danseuse étoile reconnue sur terre et dans le ciel

 

Caldou
Toute l'histoire du mot du jour vient de la famille Quiller, qui elle-même tire son nom de l'expression "C'est-y- qu'il y est ?" qui signifie "Où diable est-il caché ?" en bon français.

La famille Quiller est une famille de voyageurs. Pèlerinages, transhumances, conducteurs de diligences, marins au long cours... et caristes. De leur longue histoire, la langue française a surtout retenu une de leur publicité les plus tape à l'œil, sur laquelle on pouvait lire en gros "Les cars Quillet, même Dieu n'a pas mieux !" Tant d'audace a déplu au clergé, ça a fait beaucoup de bruit, et surtout, ça en a forcé quelques un à ouvrir les yeux en grand sur l'état du monde et la puissance de la réclame.

Une autre histoire de famille relate le cas des filles, les quatre garces Quiller (à l'époque, une garce était un garçon au féminin, sans connotation péjorative). Elles étaient toutes aussi sublimes et intelligentes et pétries de qualités diverses et variées les unes que les autres. Il y avait aussi dans la ville un jeune homme, Icare Rhot, qui en était fort amoureux. Son problème ? il ne savait pas de laquelle il était le plus amoureux, sur laquelle poser ses yeux grands ouverts sur un futur doré ! Il se sentait étranglé par l'Amour, le gars Rhot, tiré aux quatre épingles par Cupidon qui l'écartèle (un peu comme Guillaume).
Le pire dans l'histoire, c'est qu'il ne fut jamais autorisé à demander la main d'une des demoiselles. C'eut été un mariage consanguin : il était pour un quart Quiller...

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 19:47

Roman de Catherine Leblanc

http://www.actes-sud-junior.fr/files_asj/couvs/140/9782742791170.jpgL’histoire
Josepha a seize ans et elle est mal dans sa peau. Ses parents l’exaspèrent, elle se trouve moche et inintéressante et elle ne trouve pas d’intérêt à la vie. Jusqu’à ce qu’elle rencontre, pour un soir, Ganji…

 

 

Dès le début, on s’embourbe dans des considérations adolescentes les plus sombres et on en sort miraculeusement et assez artificiellement à la fin, par la seule grâce d’une nuit de plaisir. L’émancipation de Josepha, sa sortie de l’enfance est trop soudaine pour être crédible. J’ai surtout trouvé ce texte lourd et sans grand intérêt.

 

Rester vivante, C. Leblanc, Actes Sud Junior (Romans Ado), 2007

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 20:08

Loin du bowling, d'autres participants ont choisi la voie culinaire pour expliquer le mot écarquiller :

 

Manue
Écarquiller c'est écarter la coquille d'un œuf pour l'éplucher. Par extension, quand on écarquille les yeux, on voit le blanc et ça nous fait un œil tout rond comme un œuf.

 

Jimpee

Ecarquiller est un terme culinaire : il désigne l'ouverture des bivalves, huîtres, praires, etc. : on écarte les coquilles, pour profiter du contenu.
Par extension poétique, le terme a été utilisé pour les paupières qui cachent de véritables trésors : des pupilles éclatantes.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 15:33

Vous avez été plusieurs à penser que le verbe écarquiller avait un rapport avec le bowling, ou les quilles en général.

Voici donc un recueil des définitions bowlesques :

 

Ecarquiller

 

Chris
Lorsque les yeux s'écarquillent, devenant tout grands ouverts, ils prennent de l'écart avec la paupière comme la boule d'une quille prend de l'écart avec le sol, toute perchée qu'elle est !

 

DarkShadok
Aux temps anciens, on jouait au jeu d'écarte-quille : on entourait une bille de bois ou de verre de petites quilles lestées, qu'il fallait éloigner de la bille avec un ustensile nommé écartequillette, qui ressemblait à un peigne fait de chiffons, c'est-à-dire à rien. Le gagnant était celui qui avait éloigné toutes les quilles de la bille, sans la toucher, en un minimum de mouvements. La bille était alors "écartequillée".
Puis on découvrit que balancer une boule sur des quilles pour les faire tomber était beaucoup plus rigolo et l'écarte-quille tomba en désuétude. Mais on désigne toujours aujourd'hui les yeux grand ouverts comme "ecartequillés" ou écarquillés.

 

Mumu (et là je réctifie : Mumu aussi a inventé une nouvelle définition !)

les joueurs de bowling écarquillent lorsqu'ils mettent en place leurs quilles sur la piste de jeu. Un détail important, cet écart doit mesurer 30 à 40 cm.

 

Simon
Tout vient du bowling, ou du moins, de son ancêtre. L'essentiel étant qu'il s'agit d'un jeu de quille. Finale des championnats nationaux, dernière boule à jeter pour le champion de l'édition précédente pour conserver son titre.
La concentration est à son paroxysme, il fixe avec attention son objectif : les quilles en bout de piste. Soudain, d'un geste ample, il lance sa boule...
Qui fait un écart considérable par rapport à la trajectoire qu'il voulait lui impulser. Il se croit perdu, est prêt à laisser son si prestigieux titre. Mais tout écart n'est pas mauvais, car, ce jour là, toutes les quilles tombèrent.
Il en resta toute sa vie les yeux grands ouverts de surprise. Un écart avait fait tombé les quilles... Il en resta les yeux écarquillés à jamais !

 

Vivien

On trouve l'origine du verbe "écarquiller" dans le langage des joueurs de bowling : il vient de "écart" et "quille" et signifie à l'origine le fait de rater un lancer (la boule étant alors à l'écart des quilles). Le verbe a petit à petit pris un autre sens pour désigner la réaction du joueur qui, face à son échec, ouvre de grands yeux incrédules.

 

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 15:29

Vous avez été pas moins de 11 à participer au concours du 300ème article !

 

11 à donner votre propre étymologie, voire votre propre définition du mot écarquiller !

 

Merci donc à Vivien, Mlle Mars, Simon, Jimpee, Mumu, Kangouloup, DarkShadok, Chantal, Chris, Milani et Caldou !

 

Et la grande gagnante est donc...

 

... pour son originalité, parce qu'elle m'a fait rire et parce qu'elle est la seule à avoir choisi de donner un nouveau sens au mot écarquiller...

 

...Milani !

 

Admirez sa définition :

 

Ecarquiller : Verbe intransitif. Vient du mot Carquille.


La Carquille est un plat traditionnel belge composé de plusieurs spécialités régionales (dont la Bouquette, le Waterzooi, le Cougnou, et la Mitraillette) mélangées et réduites à l’état de bouillie. Cette recette a été inventée par des militants unitaristes Belges au début du XXIè siècle en signe d’union.
En 2003, lors d’une grande manifestation séparatiste, des militants Flamands ont détourné ce symbole en ingurgitant une très grande quantité de Carquille et en la vomissant sur les murs du Parlement belge. On a alors dit qu’ils « écarquillaient ».
Depuis, lorsqu’une personne revendique avec ardeur son appartenance à un groupe, on dit qu’elle écarquille.

 

 

Elle gagne donc un maaaaagnifique cadeau que vous découvrirez bientôt sur le blog !

 

Mais vous n'avez pas fini d'entendre parler d'écarquiller puisque, comme promis, toutes les participations seront publiées sur Bizarreland !

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 10:49

Roman de Anne C. Voorhoeve

Traduit de l'allemand par Florence Quillet

 

http://www.decitre.fr/gi/07/9782747019507FS.gifL'histoire

Lilly a toujours vécu en Allemagne de l'Ouest. Jusqu'en 1988, année où sa mère meurt d'un cancer. Se retrouvant soudain orpheline, Lilly rencontre sa tante et n'a plus qu'une idée en tête : aller vivre avec elle et sa famille. Mais il y a un problème majeur : Lena habite à Iena, en Allemagne de l'Est. Lilly va devoir traverser la frontière clandestinement pour la rejoindre. Et elle n'est pas au bout de ses peines car, pour une raison qu'elle ne saisit pas, sa cousine Kathrin semble la détester.

 

 

Ce roman a le mérite de mettre en scène un sujet assez méconnu : celui des deux Allemagne et des déchirures que cette séparation a pu provoquer dans certaines familles allemandes. L'Est est décrit sans complaisance, mais sans charge non plus et on suit Lilly avec curiosité dans son parcours atypique : l'exil vers l'Est.

Cependant, le style est assez inégal : des moments très prenants succèdent à des faiblesses narratives évidentes. Dommage pour ce roman émouvant qui aurait pu être très réussi.

 

Mes deux Allemagne, A. Voorhoeve, Bayard Jeunesse (Millézime), 2009

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 22:40

http://oldtiden.natmus.dk/uploads/pics/Elg_01.jpgSi, en France, on trouve des sangliers dans les centres commerciaux, en Norvège il n'est pas rare de rencontrer des visiteurs inattendus en pleine ville. En témoigne cet élan surpris à faire du shopping à Oslo cette semaine.

 

Malheureusement, en France comme en Norvège, ces animaux qui goûtent à la vie urbaine ne retournent jamais à leur forêt : ils sont tués car prétendument dangereux...

Repost 0
Published by LillaMy - dans Norvège
commenter cet article