Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 20:30

Mesdames, Messieurs, ceci est le 300ème article de Bizarreland.

 

Trois cents articles en moins de 3 ans, cela méritait d'être signalé.

 

Mais, mieux encore : cela mérite d'être dignement fêté !

 

Alors, pour l'occasion, je vous propose un nouveau petit jeu concours avec un cadeau à gagner !

Rassurez-vous, il sera moins difficile que la dernière fois.

 

Le but du jeu est donc de trouver votre propre définition/éthymologie du Mot du Jour qui est....

 

...roulements de tambours...

 

écarquiller

 

Vous avez jusqu'à mercredi 16 mars à 21h pour me soumettre vos définitions par message en cliquant ici (les commentaires sont désactivés sur cet article).

L'auteur de ma définition préférée recevra un petit cadeau. Toutes les définitions seront ensuite publiées sur Bizarreland.

 

Le concours est terminé !

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 10:37

Documentaire de Pascal Picq

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/Grandes110/6/5/0/9782746505056.gif

Un tout petit documentaire très bien fait, à la portée de tous, pour nous expliquer pourquoi l’homme ne descend pas du singe, mais avance plutôt à son côté, main dans la main.
Pascal Picq décortique les caractéristiques et comportements des singes et des hommes pour souligner leurs ressemblances et leurs divergences et finalement conclure à leur proche parenté.
J’y ai notamment appris que les grands singes et les hommes sont les dernières lignées des hominoïdes (singes sans queue) qui, jadis, comptait bien plus d’espèces différentes. Nous sommes isolés sur la planète des cercopithèques !

Le singe est-il le frère de l’homme ?, P. Picq, Le Pommier (Les petites pommes du savoir), 2002

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 14:46

Roman de Cornelia Funke

 

http://www.kazeo.com/sites/fr/photos/265/Coeur-d-Encre_2653921-M.gifL'histoire

Meggie vit seule avec son père. Un soir, un homme vient frapper à leur porte, à la recherche d'un livre. C'est le début d'une étrange et dangereuse aventure où Meggie apprendra que les mots peuvent avoir un terrible pouvoir...

 

 

Partie avec un a priori auquel l'affiche du film n'était pas étrangere, j'ai été agréablement surprise par cette lecture. On rentre très facilement dans l'histoire, le mystère est tenu juste assez longtemps, les indices suffisants pour maintenir à la fois le suspense et l'intérêt, les personnages plutôt attachants et l'intrigue en elle-même tient la route.

L'auteur ne fait guère de concessions aux héros, ni aux méchants qui ne sont pas trop caricaturaux.

Le roman tire quand même un peu en longueur et mériterait une fin plus rapide et plus frappante.

A noter que ce tome se suffit à lui-même mais qu'une suite en deux volumes existe.

 

Coeur d'encre, C. Funke, Gallimard Jeunesse, 2009

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 19:46

La conquête est, selon vos préférences :

 

- soit une quête faite à plusieurs (d'où les fréquents dommages collatéraux)

 

- soit une quête de con, c'est-à-dire non pas la recherche de personnes stupides, mais une quête réalisée par des imbéciles et dont l'objet est grotesque.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 21:37

Roman de Stéphane Daniel

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/9/2/5/9782700230529.jpgL’histoire
Gaspard est sur la route des vacances vers le sud quand la voiture de ses parents tombent en panne. Il se retrouve dans un village perdu de Bourgogne et une suite de malchances va les bloquer là un bon moment. Mais est-ce vraiment un malheur ? Car Gaspard fait la rencontre d’un groupe de jeunes qui pourraient bien ne pas être les bouseux qu’il croyait…

 

 

Evidemment, le résumé (et le titre) ne donnent pas trop envie… Et pourtant, bien que l’intrigue soit en effet sans grande surprise (Gaspard finira par sympathiser et par tomber amoureux), on rit ! Car Gaspard est aussi terriblement sarcastique. Il cache ses faiblesses et ses angoisses derrière ses répliques mordantes, pour notre plus grand plaisir. Mais, de ce fait, il manque aussi parfois de réalisme.

Gaspard in love, S. Daniel, Rageot, 2006

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 19:39

Vous n’êtes pas sans savoir, chers lecteurs, que je tricote. Or, par cette activité éminemment réfléchie, je passe aux yeux d’un certain nombre de gens pour une mamie.

Qu’à cela ne tienne ! Je suis sûre que beaucoup d’entre vous sont également des mamies dans l’âme. Je vous propose donc un test de mamitude. Et comme je ne suis pas sexiste, les hommes ont également le droit d’évaluer leur pourcentage de mamitude.

Répondez donc en toute honnêteté à ces questions puis additionner les points.

Je tricote, brode, crochète, fait de la dentelle, du point de croix ou autre art du fil usuellement associé aux mères-grands.
Comptez vous 3 points, parce que c'est quand même THE truc qui fait la mamie.

J’ai un chat.
Accordez-vous 1 point, voire un point et demi si vous sentez le chat.

Je bois du thé ou de la tisane
Comptez-vous 1 point. La mamitude est en baisse sur ce produit vu la mode dont il fait l'objet.

Il m’arrive de dire « de mon temps… »
Vous gagnez 2 points bien mérités !

Plus d’une fois, j’ai préféré rester sous mon plaid en charentaises plutôt que de sortir en soirée.
Et encore 2 points. Et quelles étaient vos excuses officielles ?

Le dimanche, j’aime me promener bras dessus bras dessous avec mon namoureux (si j’en ai un) / les mains croisées dans le dos (si j’en ai pas)
Comptez-vous 1 point, parce que c'est quand même mignon.

Mes lectures préférées sont les romans du terroir / romans sentimentaux.
Rajoutez 2 points non négociables.

 

 

De 0 à 4 points : Votre taux de mamitude est très bas. Sans doute accordez vous beaucoup d’importance au regard des autres. Pour votre bien-être, n’hésitez pas à laisser s’exprimer la mamitude qui est en vous !

De 5 à 8 points : Vous vivez selon vos goûts. Une mamitude bien dosée est le secret du bonheur !

De 9 à 12 points : Tapissé de poils de chats et de morceaux de laine, vous risquez de vous encroûter dans votre fauteuil… Peut-être est-il temps de se mettre au café ?

 

Alors ? Quelle mamie êtes-vous ?

Repost 0
Published by LillaMy - dans Variés
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 20:21

Roman de Michael Ende

 

http://www.images-chapitre.com/ima1/original/377/1300377_3210345.jpgL'histoire

Jim Bouton est arrivé dans un colis sur l'île de Lummerland, qui jusqu'à là comptait 4 habitants : le roi, M. Manche, Mme Comment et Lucas le chauffeur de locomotive. Et Emma, la locomotive. C'était sans doute une erreur de destinataire, mais puisque Mme Comment rêvait d'avoir un enfant, elle ne le retourna pas à l'expéditeur. Jim grandit et bientôt, le roi de Lummerland décréta qu'il n'y avait pas de place pour tout le monde et que Emma devait quitter le pays.

Lucas et Jim s'exilèrent avec elle et ils se retrouvèrent bientôt tous les trois à Mandala d'où ils partirent délivrer la princesse Li Si des griffes des dragons, non sans affronter au préalable mille et un dangers...

 

 

Michael Ende est surtout connu pour avoir écrit L'histoire sans fin (malheureusement passée de mode de nos jours). Dans ce récit, moins construit, on retrouve surtout l'imaginaire foisonnant de l'auteur. L'île de Lummerland, les enfants d'enfants, les demi-dragons, on passe d'une chose extraordinaire à l'autre. Mais mes préférées sont sans conteste les fata morgana - des mirages des plus étonnants - et surtout le géant apparent (qui grandit aux yeux de qui le regarde au fur et à mesure qu'il s'éloigne).

On regrettera tout de même l'absence de liaisons entre toutes ces aventures qui donne une impression de manque de souffle au récit. Notons qu'il a été publié en 1960, bien avant L'histoire sans fin.

 

Jim Bouton..., M. Ende, Bayard Jeunesse, 2004

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 19:43

http://www.spejdernet.dk/upload/inspiration/ulve/istockphoto/ulv5012627_209.jpgPour certains politiques norvégiens, il semblerait que plus les animaux sont familiers, plus il faut les tuer ! 

 

En effet, des loups viennent quotidiennement fouiller les poubelles de certains villages du Hedmark, effrayant par la même occasion les habitants.

 

Selon les scientifiques, ce comportement pourrait être dû à une épaisseur de neige très importante qui pousse les élans vers les terres habitées, les loups à leur suite. Et là - quelle chance ! - ils trouvent plein de nourriture accessible sans effort.

 

Et plutôt que de les faire fuir, ou de rendre les déchets innaccessibles, certains veulent tout simplement les abattre...

 

 

Source : Skyt søppelulven

Repost 0
Published by LillaMy - dans Norvège
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 15:31

Roman d'Erlend Loe

L'histoire
Nous retrouvons Kurt, conducteur de chariot élévateur transpalette, sur son quai. Mais un nouveau quai a été construit juste à côté, et comme il est plus neuf et moins cher, tous les bateaux y accostent, délaissant le quai de Kurt. Seul avec Gunnar, le chef et Kåre qui ne parle que de pâté de foie (norvégien), Kurt fait une étonnante découverte : dans un container vivent des dizaines de personnes venues de l'étranger. Anne-Lise, la femme de Kurt, se prend aussitôt de passion pour ces étrangers absolument pas-sion-nant ! Jusqu'à délaisser Kurt qui ne l'entend pas ainsi...


Sur le sujet brûlant de l'immigration, Erlend Loe se révèle moins bon que dans les autres histoires de Kurt. Le récit est plus poussif, moins drôle et le recours constant à des expressions toutes faites me semble moins naturel. Il donne pourtant un bon conseil à retenir :
"Si t'as la tête en cocotte-minute, je te conseille de la faire tourner pendant une bonne demi-heure jusqu'à ce que ta tête bouille à environ 95 ou 100 degrés."

Kurt a la tête en cocotte-minute, E. Loe, La joie de lire, 2009

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 22:17

Pourquoi une telle proximité entre ces deux mots ? Est-ce que tout ce qui est délicieux est délicat (et vice versa) ?
L'étymologie nous renseigne sur la parenté effective des deux termes : ils viennent tous deux du latin deliciae.
Mais dans ce cas, est-ce que ce qui est délicieux et délicat est-il également un délit ?!

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article