Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 20:16

Roman de Fabrice Colin (La saga Mendelson, tome 2)

 

http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782020996372.jpgL'histoire

On continue la traversée du siècle aux côtés des Mendelson,depuis l'enlévement de Charles Lindbergh Junior jusqu'à la guerre du Vietnam en passant par la Seconde Guerre Mondiale et les essais nucléaires. A ces évènements cruciaux font échos les aléas de la famille Mendelson dont nous découvrons une nouvelle génération, de la mort de Carmen à l'engagement de Walter en passant par le voyage de Batsheva.

 

 

Dans la même veine que le tome précédent, Les insoumis rassemble récit, interviews, photos et même un extrait de roman... La fin est cependant un peu brouillonne à mon goût, laissant voir quelques redondances par-ci par-là. Par contre, l'auteur utilise un stratagème implacable, limite cruel, pour que ses lecteurs lisent le troisième tome : dès la page 35, il laisse en suspend une affaire qu'on devine troublante et mystérieuse. A bientôt pour la suite, donc...

 

La saga Mendelson : les insoumis, F.Colin, Seuil, 2009

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 11:52

Un papillon est un apprenti pape.

Il n'est pas rare que les papillons deviennent des soupapes.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 19:29

Roman de Fabrice Colin (La saga Mendelson, tome 1)

 

http://www.images-chapitre.com/ima2/original/521/21039521_2987992.jpgL'histoire

Dans cette trilogie, nous suivons une famille juive durant tout le XXème siècle. Le premier tome, Les exilés, commence donc à Odessa où vivent Isaac Mendelson, sa femme Batsheva et leurs deux enfants David et Leah. Suite aux pogroms du début du siècle, les Mendelson sont contraints de s'exiler à Vienne où David va notamment fréquenter un certain Adolf et Leah va poser pour Egon Schiele. Après la mort d'Isaac, la famille s'exile à nouveau, cette fois aux Etats-Unis où David est embauché dans les studios d'Hollywood...

 

 

Fabrice Colin signe ici un roman pas banal. En effet, celui-ci a tout l'aspect d'un documentaire, avec ses interviews, ses photos, ses documents d'époque et ses notes de bas de page. Au point que l'on est persuadé de lire une histoire vraie. Evidemment, cela fait beaucoup d'événements historiques pour une seule famille (le cuirassé Potemkine, Hitler, les personnages célèbres, les débuts d'Hollywood) et David change un peu vite de langues dans ses journaux intimes, mais ce sont les seuls indices qui nous indiquent que c'est bien une fiction que l'on tient entre les mains.

On revisite l'Histoire avec les Mendelson, sans que cela ne soit jamais trop didactique (si on évite de lire certaines notes de bas de page). Pourtant, on a du mal à prendre en sympathie les personnages, mais peut-être est-ce dû également à la volonté de réalisme qui fait que l'on n'entre jamais dans leurs pensées intimes. Ce regard à la fois proche et distancié sur les événements du siècle comme sur les aléas familiaux font la force de ce roman.

 

Les exilés, F. Colin, Seuil, 2009

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 23:13

Qui sait ce qu'il se passe le 3 juin à Bizarreland ?

 

Ce n'est pas un jour comme les autres...

Repost 0
Published by LillaMy - dans Variés
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 21:52

Voilà une ceinture au crochet faite pour le Cercle des Costumes Disparates (n'hésitez pas à participer si vous aimez vous costumer ou réaliser des costumes et autres accessoires) :

 

Ceinture3.JPG

 

Ceinture2.JPG

 

Elle est réalisée principalement en double et triple brides, au crochet n°5. Pour la fermer, un simple bouton cousu d'un côté et passé dans une des brides en guise de boutonnière.

 

Vous ne trouvez pas qu'elle a un faux air de macramé, vous ? Quelques petites fleurs en plus et ça ferait une ceinture de hippie !

Repost 0
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 13:33

Roman d'Emmanuelle Nuncq

 

http://media.biblys.fr/book/14/36514.jpgL'histoire

Dans sa bibliothèque, Violette déprime. Pendant ce temps à Bordemarge, la princesse Roxane est poursuivie par les hommes de l'usurpateur Silas. Ces deux personnages bien différents vont alors inverser leur place. Autant dire qu'elles ne sont pas au bout de leurs aventures car le monde de fiction n'est pas régi par les mêmes lois que le monde réel...

 

 

Il est toujours plaisant de voir bafouer les règles codifiées des romans de genre, ici les aventures de cape et d'épée. Dans Bordemarge, les méchants comme les gentils en prennent pour leur grade sans pour autant que l'intrigue n'en pâtisse. Cela donne lieu à des répliques assez sympatiques. Bref, on sourit beaucoup à la lecture. Deux bémols : des ficelles un peu grosses qui, si elles sont inhérentes au genre d'aventures, auraient gagné à être doublées d'une intrigue plus subtile et la fin qui n'est pas assez caustique à mon goût, un petit clin d'oeil bien mordant aurait été le bienvenu.

 

Bordemarge, E. Nuncq, Castelmore, 2012

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 21:52

Le verbe pagayer vient de la locution "pas gai" car, il faut bien le dire, pagayer c'est plutôt galère. Galère dans lesquels on enfermait les prisonniers pour les obliger... à ramer.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 11:06

Nouvelles de Kjell Askildsen

9 nouvelles ont été traduites par A-C. Rouleau et E. Eydoux dans le recueil Les dernières notes de Thomas F.

 

http://oktober.no/var/ezwebin_site/storage/images/boeker/billigboeker/oktober_pocket/en_plutselig_frigjoerende_tanke/pocket/5448-3-nor-NO/pocket.pngCes treize nouvelles mettent en scène des hommes et des femmes confrontés les uns aux autres, qu'ils soient amants, époux, père et fils, flic et suspect, juge et condamné. Le plus souvent, cette confrontation se joue sur des rapports de force réels ou imaginés par le protagoniste.

 

Car les personnages sont sans cesse sur la défensive, craignant que leurs propos soient mal interprétés, se justifiant et exposant ainsi leur âme au lecteur de façon troublante et douloureuse.

 

On pense à Tchekhov, à Shaw ou encore à Woolf, mais Askildsen impose sa propre marque, une écriture qui nous emporte dans une fascination confinant parfois au malaise (je pense à En rose er utsprunget).

Mes préférées étant Ingrid Langbakke, Thomas F's siste nedtegnelser til almenheten et En plutselig frigjørende tanke.

 

En plutselig frigjørende tanke, K. Askildsen, Oktober Pocket, 2010

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 20:00

Vous vous rappelez que Tine, le plus grand producteur de lait de Norvège, avait en 2009 supprimé les briques de lait en nynorsk ?

 

http://www.nm.no/_filer/mjolkeknappstor1.jpg

Eh bien, ils viennent de les réintroduire, mais seulement dans le Vestlandet (la région qui compte le plus de nynorskophone) et au détriment des briques de lait en bokmål. A noter que cette particularité ne concerne que les briques de lait demi-écrémé, on peut donc encore acheter du lait entier en bokmål.

 

En effet, depuis janvier, les Norvègiens boivent du lait produit dans leur région. Et dans le Vestlandet, à la demande des agriculteurs, le lait est résolument nynorsk et ne peut donc être empaqueté que dans un emballage de sa propre langue...

 

Prochaine décision : les vaches seront tatouées en nynorsk également ?

 

Source :

Aftenposten

Repost 0
Published by LillaMy - dans Norvège
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 22:45

 

Rien ne sert de courir avant les boeufs

 

...surtout s'ils courent plus vite que vous.

Prenez par exemple des encierros, ces courses de vaches dans les rues : il y a toujours des blessés, ce qui prouve bien la validité de cette adage.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Adage du jour
commenter cet article