Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 15:37

 

Arbitraire (vb. intr.) : Traire les arbitres pour en extraire des sifflets. L'arbitraite est un sport pratiqué communément par les agents de la circulation.

 

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 22:15

Roman de Neil Gaiman et Terry Pratchett

 

http://www.audiable.com/Resources/Titles/84626100152650/Images/84626100152650M.gifL'histoire

L'Apocalypse approche, l'Antéchrist (Adam Young, 11 ans) est sur la Terre (à Tadfield, Angleterre, pour être exacte). Mais Rampa (un démon) et Aziraphale (un ange évidemment) ne trouve pas que c'est une si bonne idée que ça et décide de tout arrêter. Pendant ce temps, les quatre motards de l'Apocalypse se dirigent vers Tadfield tandis qu'un nouveau membre de l'armée des Inquisiteurs en prend lui aussi le chemin, à la rencontre d'une sorcière munie d'un livre de prophéties...

 

 

On l'aura compris, De bons présages, c'est pas mal de n'importe quoi. Et pourtant, c'est bien moins drôle que la plupart des volumes des Annales du Disque-Monde, de Pratchett. En fait, ça donne une sensation de déjà-vu, la mort est décevante comparée à la Mort, les précisions et notes de bas de pages semblent arriver moins naturellement voire un peu lourdement.

Et dans la même veine, quoique moins parodique, j'ai préféré Trop humains, de Donald Westlake.

Donc, après en avoir entendu tant de bien, je suis fort déçue !

 

De bons présages, N. Gaiman et T. Pratchett, Au diable Vauvert, 2002

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 23:01

Le verbe å synes en norvégien veut dire "penser", "avoir l'impression que"...

 

Et ce mot me plaît tout simplement à cause de sa terminaison en "s" peu commune pour un infinitif. En effet, le "s" est la marque du passif et "synes" peut également vouloir dire "être vu" ou "paraître, sembler", en tant que passif du verbe å syne (montrer).

 

On peut ainsi faire le rapprochement avec notre "il me semble que" qui ne veut rien dire d'autre que "penser", ou "avoir l'impression"...

Comme quoi, on retrouve les mêmes mécanismes d'une langue à l'autre.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 23:30

Eh oui, après un mois et demi, voici les résultats du sondage des deux ans de Bizarreland !

Tout d'abord, je dois dire que vous ne me poussez pas à faire des efforts car il n'y a eu que sept misérables réponses au sondage "quelle est votre catégorie préférée", plus cinq commentaires à l'article, dont je soupçonne les auteurs d'être les mêmes que les votants.

 

Mais passons sur ce peu d'enthousisme qui me fend le coeur, croyez le bien. La grande gagnante est la catégorie des Histoires de Bizarres (4 votants), il semble donc que je doive me remettre à mon oeuvre d'écrit-vaine pour combler vos attentes ! Si quelqu'un pouvait m'envoyer une pluie d'inspiration, ce serait gentil...

La deuxième catégorie pour laquelle vous avez voté est le Mot du Jour, ce qui me parait tout de suite plus raisonnable, comme choix, va savoir pourquoi...

 

N'ayant eu que deux avis sur les articles préférés, on va se passer d'analyses statistiques et se contenter d'applaudir bien fort les deux courageux commentateurs : Mlle Mars et Khawarg !

 

Merci à tous pour vos réponses et à bientôt pour de nouvelles (bizarres ?) aventures !

Repost 0
Published by LillaMy - dans Variés
commenter cet article
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 20:51

Roman de Siobhan Dowd

 

http://www.decitre.fr/gi/24/9782070618224FS.gifL'histoire

Salim est en visite chez ses cousins, les Stark, avant de s'envoler vers New-York où sa mère a décidé de s'installer. Pour l'occasion, il décide de faire un tour de London Eye, la grande roue de Londres. Mais Salim ne redecend pas de la roue. Que s'est-il passé ? S'est-il fait enlevé ? A-t-il fugué ? Ou sa disparition a-t-elle un rapport avec l'homme bizarre qui lui a offert son ticket ? Ted et Katrina, ses cousins, mènent l'enquête...

 

 

Voici le troisième des 4 romans de Siobhan Dowd. S'il s'adresse à un public plus jeune, il n'en est pas moins bien réussi. L'intrigue est bien menée, on se demande jusqu'au bout où et comment à bien pu disparaître ce fameux cousin.

On suit, intrigués, les investigations de Ted et Katrina, et surtout les pensées de Ted, atteint du syndrôme d'Asperger et qui a une façon toute particulière de raisonner ! Ainsi, il prend tout au pied de la lettre, ce qui donne des explications amusantes à toutes les expressions toutes faites dont les gens usent autour de lui. On s'attache très vite à lui et à sa façon de voir "notre" monde et notre comportement en société.

 

L'étonnante disparition de mon cousin Salim, S. Dowd, Gallimard Jeunesse, 2009

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 21:46

C'est les vacances et il fait chaud ! Il est temps de partir vers le sud !

 

Vite, active-toi !

Reprend tes cartes à jouer,

Y a le quart qu'a sonné !

Attends ! J'ai presque gagné !

Trop tard ! Ah, ce con s'est fait z'avoir !

Tu nies sous serment ?

Au rang des insoumis,

c'est vile recrue !

Repost 0
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 10:53

Roman de Polly Horvath

 

http://www.decitre.fr/gi/03/9782211093903FS.gifL'histoire

Jane aimerait vivre cent aventures, pour pimenter un peu sa vie. Mais les aventures qui lui tombent dessus cet été ne sont pas aussi merveilleuses qu'elle l'espérait... Du lâcher de bibles depuis une montgolfière à l'attaque d'un canot par une baleine, en passant par l'orteil télépathique, elle n'est pas au bout de ses peines.

 

 

Ce qui m'a d'abord attirée dans ce livre, c'est le résumé qui narrait une suite d'aventures décalées qui paraissaient fort sympathiques. Mais j'ai été agréablement surprise car non seulement le contenu est à hauteur du résumé, mais le style est également très agréable et le ton mi-sérieux mi-ironique permet au roman de ne pas être qu'un récit burlesque.

On suit Jane dans ses interrogations sur la prière, la superstition et le destin. Sans se prendre trop au sérieux, le roman dénonce l'abus de croyances stupides.

 

Une fille intrépide, P. Horvath, L'école des loisirs, 2010

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 19:36

Vous connaissez sûrement cette sorte d’oignon fort goûteux qui vous laisse une merveilleuse haleine : l'échalote. Mais savez-vous d’où vient son nom ?

Eh bien, plusieurs théories se battent en duel à se sujet :

 

- Le mot présente une évidente parenté avec le mot échalas. On pense donc que les échalotes étaient à l’origine exceptionnellement grandes et étirées. Mais à la suite d’une dispute avec les asperges, elles s’en sont retrouvées toutes rétrécies, voire raplaplas*.

 

- Certains tenants du franglais prétendent que c’est une déformation de l’expression « hache a lot » qui fait référence à l’habitude que l’on a de cuisiner l’échalote en petits morceaux.

 

A vous de choisir…

 

 

* question essentielle : l’adjectif raplapla s’accorde-t-il au nom qui le précède ? Le premier à me faire une réponse intéressante gagnera le droit de choisir le prochain mot du jour (le mot, pas le contenu).

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 11:49

Roman d’Aurélien Loncke

 

http://www.decitre.fr/gi/29/9782211097529FS.gifL’histoire

Syril et sa sœur Zoé sont placés dans une famille d’accueil. Là, à travers les mois et les saisons, ils auront le temps de se reconstruire, en pliant des origamis, en faisant voler des avions de papier ou en admirant tout simplement un lac de montagne.

 

 

Après Mon violon argenté que j’avais chroniqué, Aurélien Loncke signe un nouveau roman plein de finesse et de tendresse. La part de l’implicite est grande – on ne saura jamais explicitement pourquoi les enfants sont placés – ce qui permet au texte de ne pas tomber dans la violence ou le pathétique, de rester au contraire à fleur de sentiment, aux confins de l’intime où les personnages nous apparaissent comme des êtres chers.


Une saison parfaite pour changer, A. Loncke, L'école des loisirs, 2010

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 19:09

Roman de Muriel Barbery

 

http://savemybrain.net/v2/wp-content/uploads/2009/10/muriel_barbery_elegance_herisson.jpgL'histoire

Renée est concierge depuis 27 ans au 7 rue de Grenelle. Elle joue pour ses bourgeois employeurs le rôle de la concierge type en pantoufles, pour ne pas révéler ses véritables intérêts pour les ouvrages de philosophie et les films d'Ozu.

Paloma, 11 ans, qui habite également au 7 rue de Grenelle lit elle aussi de la philosophie et considère ses contemporains avec un peu de pitié et beaucoup de mépris.

 

Sans qu'elles se rencontrent avant un certain nombre de pages, nous suivons les pensées croisées et entrelacées de ces deux personnages improbables et qui se ressemblent singulièrement.

Si l'idée est intéressante et les personnages plutôt sympathiques, certains passages sont franchement irritants dans leur étalage de réflexions pseudo-philosophiques qui n'ont pas une grande originalité. Et ce qui m'a agacée personellement est l'engouement, ô combien banal, des protagonistes pour le Japon et les chats, ce qui manque cette fois totalement d'originalité !

 

L'élégance du hérisson, M. Barbery, Gallimard, 2006

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article