Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 16:15

Aujourd'hui, une pause dédiée à MelleMars : la tirade du nez revisitée à la mode géographique !

 

C'est un nez qu'à boule ! Un nez qu'est bec ! Un nez, va, damné !

Une corne où, aïe, le mot secoue l'orgueil...

 

J'attends toujours, bien sûr, un peu de classe dans les réponses.

Repost 0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 10:09

Roman de James Matthew Barrie

 

L'histoire

J'ai envie de dire la même chose que pour Alice, mais je vais quand même tenter un petit résumé.

Quand Peter Pan débarque dans la chambre de Wendy, John et Mickael, ces derniers n'hésitent pas beaucoup avant de le suivre vers le Pays de Nulle Part. Cette île, peuplée des garçons perdus, des pirates et des Peaux-Rouges, est le lieu de toutes les aventures. Les enfants s'y jettent avec joie, oubliant peu à peu leur véritable existence sous l'influence de Peter Pan, l'eternel enfant.

 

 

Même sans l'avoir jamais lu, on se fait une idée de Peter Pan, grâce aux films, bandes dessinées et autres dérivés. Ils sont somme toute assez fidèles, mais ceux que j'ai pu voir occultaient plusieurs aspects du livre.

Tout d'abord, toutes les aventures des enfants sont plutôt "sanglantes", on assassine joyeusement de tous côtés et les Peaux-Rouges sont littéralement massacrés, sans que cela prête à conséquences puisque nous sommes bien dans des jeux d'enfants où tout est oublié dès le lendemain (Peter Pan ne se souvient jamais de rien).

Peter Pan, justement, est bien plus indifférent et inconsciemment cruel qu'on nous le montre habituellement. Il est, en fait, plutôt haïssable.

Et enfin, ce qui m'a le plus hérissé le poil : Wendy se conduit comme une imbécile, bien contente de repriser des chaussettes et de jouer à la maman plutôt que de profiter du Pays de Nulle Part. A moins qu'elle n'ait déjà trop grandi pour cela et qu'elle soit déjà prisonnière des conventions.

Cependant, dans les différentes versions manque aussi l'ironie de narrateur qui porte malgré tout son regard d'adulte sur ce monde d'enfants et, étrangement, un regard d'enfant sur le monde des adultes.

 

Peter Pan, J. M. Barrie, Gallimard, 1988

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 15:43

On m'a dit qu'il fallait que je fasse un article sur ce mot car il était "rigolo".

 

Pour commencer, sachez que blått est un adjectif norvégien (au cas ou vous n'auriez pas repéré le å) qui se prononce [blôte], et signifie bleu.

Or je n'aime pas la couleur bleue. C'est la première raison qui m'empêche d'apprécier ce mot. Mais ce n'est pas tout ! Car la syllabe [blote] se retrouve dans le mot français "blobloter" et il n'y a rien que je déteste plus que les choses qui bloblotent, surtout si elles sont censées se manger !

 

En outre, pour le non-initié, ce mot fait vaguement penser à la blatte, insecte dégougnant (mélange de dégoutant et de répugnant) s'il en est.

 

Conclusion : il n'y a rien de pire qu'une blatte bleue qui bloblote.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 14:05

Roman de Lewis Caroll

 

Est-il besoin de résumer l'histoire ?

 

N'ayant auparavant jamais lu en entier Alice, et après avoir vu le film de Burton, je me suis dit qu'il était plus que temps. Me voilà donc lançée dans un "Et si c'était par la fin que tout commençait ?" (eh oui, l'édition n'est pas récente, ce qui ne nous rajeunit pas d'ailleurs), que j'ai malgré tout commencé par le début.

Me voilà donc à la poursuite d'un lapin blanc, puis menacée de me noyer dans une mare de larmes avant de participer à la partie de croquet de la Reine de Coeur...

 

Vu la réputation de Lewis Caroll, je m'attendais à du non-sens, eh bien c'est du vrai n'importe quoi ! Des aventures sans queue ni tête, des chansons loufoques, des personnages complétement toqués... Et le meilleur étant qu'on ne trouve pas ça exagéré ou tiré par les cheveux, puisqu'Alice considère tout ce qui lui arrive comme quasiment normal. On a donc tout le loisir de profiter de l'absurdité des situations sans être gêné aux entournures par un sentiment d'exagération.

Par contre, la fin est un peu bizarre, pourquoi ce rêve de la soeur d'Alice ? Pour confirmer que n'importe qui peut partir au pays des merveilles et pas seulement les petites filles qui se font une idée très personnelle de ce qui est possible ?

 

Alice au pays des merveilles, L. Caroll, Gallimard, 1989

 

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 11:31

Her går grensen Norge og Russland har blitt enige om. FOTO: HEIKO JUNGE/ SCANPIXJe vous ai parlé il y a peu du problème de la frontière entre la Norvège et la Russie dans la Mer de Barents, problème non résolu depuis 40 ans.

 

Or, le 27 avril dernier, le Premier Ministre Stoltenberg et le Président Medvedev sont enfin parvenus à un accord sur la ligne de partage. Ce n'est pas la solution de la ligne médiane qui a été retenue ni la ligne droite, mais la frontière a été tracée en fonction de la ligne médiane, avec prise en considération de la longueur de côtes et autres paramètres compliqués.

 

Pourquoi cet accord aussi soudain que surprenant ? Peut-être parce que les deux pays ont décidé que les probables gisements de pétrole méritaient d'être exploités.

 

Source :

Her går delelinjen

Repost 0
Published by LillaMy - dans Norvège
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 10:18

Roman d'Alain Damasio

 

http://www.decitre.fr/gi/66/9782070342266FS.gifL'histoire

La 34ème Horde du Contrevent, menée par le neuvième Golgoth, remonte (comme toutes les précédentes hordes) le cours du vent afin d'atteindre l'Extrême Amont où peut-être ils pourront découvrir l'origine du vent qui balaye perpétuellement ce monde. Mais le chemin est long et les obstacles nombreux, aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur même de la Horde dont la plus grande peur est de se disloquer.

 

 

L'originalité de ce roman de fantasy ne réside pas seulement dans son monde et la quête très spéciale de ses héros, mais surtout dans sa voix. Ou plutôt dans ses voix puisque presque tous les membres de la Horde ont la parole au moins une fois et le récit se partage essentiellement entre 5 ou 6 personnages, chacun doté d'un style caractéristique. Les points de vue sont ainsi multiples, renouvellant sans cesse l'intérêt du lecteur. Les principaux personnages sont dépeints avec minutie à la fois dans leur propre récit et par la vision qu'en ont les autres.

Si la fin est très prévisible, cela ne gâche rien au plaisir de l'intrigue, et la tension est parfois telle qu'on se surprend à retenir son souffle.

Le monde dans lequel la Horde évolue est assez peu décrit si ce n'est bien sûr sa composante principale : le Vent. Celui-ci est au centre de la représentation du monde et d'eux-mêmes que se font les personnages. Cela donne lieu à des passages parfois arides mais très intéressants car n'existons nous pas nous aussi que par le Mouvement ?

 

La Horde du Contrevent, A. Damasio, Gallimard, 2007 (La Volte, 2004)

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 11:14

Aujourd'hui, je vous propose une nouvelle petite phrase, pas trop difficile :

 

Colomb, beau, pâle Hermès

L'Inde au nez s'y rend !

 

Bonne chance ! (et n'oubliez pas, un peu de style dans les réponses ne fait jamais de mal)

Repost 0
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 10:59

Roman de Lemony Snicket (Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, tome 1)

 

http://www.decitre.fr/gi/63/9782092520963FS.gifL'histoire

Où l'on rencontre les enfants Baudelaire, qui deviendront rapidement les orphelins Baudelaire. Où l'on apprend comment ils sont confiés à leur oncle qui manigance de leur voler leur fortune et comment les enfants déjouent le plan machiavélique de l'oncle Olaf et de ses peu ragoûtants comparses.

 

Malgré leur titre, les désatreuses aventures commencent plutôt bien. On rentre rapidement dans l'histoire, les héros sont attachants (surtout Prunille !) et l'humour bien présent ne fait qu'arranger les choses. Tout va de mal en pis pour les enfants sans qu'on doute un seul instant qu'ils vont s'en sortir avec malice. L'oncle Olaf et sa troupe font des méchants tout à fait honorables et le retournement de situatio qui sauve les enfants, s'il est peu crédible est revendiqué comme tel par l'auteur !

Cependant, à la vue des 12 titres qui suivent celui-ci, je me suis un peu découragée, car bien que ce soit une lecture agréable, le roman ne brille pas par son originalité ni par son style. J'en resterai donc sans doute au premier tome.


Tout commence mal..., L. Snicket, Nathan Jeunesse, 2008

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 10:18

http://www.courrierinternational.com/files/illustrations/article/2010/01/cube-plastique-lego.jpgHier a été battu à Oslo un record des plus importants : la tour en Lego la plus haute du monde ! 

Elle mesure 30,22 mètres de haut et il a fallu plus d'un demi-million de briques pour la construire.

 

En halv million klosser senere

Repost 0
Published by LillaMy - dans Norvège
commenter cet article
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 09:26

Roman de Valérie Zenatti

 

L'histoire

Camille est une petite louve surdouée, toujours première en tout : chasse, hurlements à la lune, et même dans les jeux de la récréation.

Pourtant, un jour, son professeur de chasse lui donne un devoir qui l'inquiète : Faites le portrait de votre grand-père. Or, Camille ne sait rien sur ce grand-père dont personne ne lui a parlé. Elle décide alors de partir sur ses traces.

 

 

Une première lecture très agréable, humoristique mais jamais parodique (on retrouve le Petit Chaperon Rouge, quinze ans après) qui nous propose une réflexion sur la vérité et le pardon.

Le point qui m'a gênée, quoi que totalement anecdotique, est que les dessins montrent des loups humains (habillés et sur deux pattes) tandis que le texte leur laisse un peu plus de naturel (même s'ils sont bien sûr anthropomorphisés). Si bien qu'on ressent un léger décalage entre l'illustration et le texte.

 

Vérité, vérité chérie, V. Zenatti, L'école des Loisirs, 2009

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article