Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 10:47
Roman de Julia Navarro (traduit de l'espagnol sous le titre Le secret d'argile)

L'histoire :
A la veille de la guerre en Irak, Clara Tannenberg, jeune archéologue irakienne révèle au monde l'existence d'une version de la Genèse racontée par le patriarche Abraham et demande l'aide de ses collègues pour retrouver ces tablettes d'argile.
Mais entre les pseudo-archéologues et mécènes avides de richesses et quatre amis décidés à se venger, la mission archéologique ne sera pas de tout repos.


Encore un roman pas très bien écrit mais qu'on lit avidement, pressé de connaître la suite. L'intrigue est plutôt bien menée malgré quelques longueurs et répétitions. Les différentes époques sont bien agencées, quoiqu'on aimerait en savoir plus sur Abraham et l'écrivain Shamas. Les personnages sont particulièrement intéressants puisque ambigus, on passe d'un sentiment à l'autre et on ne peut qu'être partagé sur le sort réservé à Clara.
Et le coup de théâtre à la fin est bien joué, quoiqu'il ne serve pas à grand chose.

La biblia de barro, J. Navarro, Plaza Janés, 2005
Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 18:12
Avocat est un mot rigolo car il donne lieu à de nombreuses spéculations quand on doit le traduire. En effet, un avocat, vous le savez, est en français à la fois le fruit vert et granuleux (et pas très bon, cela dit en passant) et l'homme de loi.
Seulement, c'est bien la seule langue à faire cet amalgame car l'espagnol dit "un aguacate" et "un abogado", l'anglais "an avocado" et "a lawyer" et le norvégien "en avokado" et "en jurist".

Il faut donc en conclure que les avocats français, puisqu'ils portent le même nom qu'un fruit de la famille des Lauraceae, sont, en dessous de leur robe noire, d'une belle couleur verte (et pas très bon ?).

Et donc qu'ils sont tout simplement des martiens. CQFD.
Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 14:41
A 11 jours des élections du Storting, c'est-à-dire du Parlement et du Gouvernement, où en est-on ?
La bonne nouvelle c'est que Fremskrittparti - extrême-droite - recule nettement dans les sondages. Il ne ferait plus que 21,9% des intentions de vote. L'Arbeiderparti (socialiste), actuellement au pouvoir, en totalise 29,1%. Le troisième parti à faire un score important est Høyre (la Droite) avec 18,1%.

Il faut savoir que les partis norvégiens s'allient pour obtenir des majorités au Parlement. Ainsi, la Droite (conservateur) est traditionnellement alliée au Kristelig Folkeparti (chrétien démocrate) et à Venstre (la Gauche - eh oui - qui est plutôt un parti libéral). Et Arbeiderparti est plutôt allié au Sosialistisk Venstreparti (parti socialiste de gauche) et au Senterparti (parti centriste).
Fait très important, aucun parti ne veut s'allier au Frp, ce qui l'a, jusqu'à aujourd'hui, empêché d'avoir du poids au Parlement. Cette année, la droite (en général, pas le parti) fait un score faible, ce qui laisse craindre une alliance avec le Frp en cas de majorité aux éléctions.

Rendez-vous le 14 septembre pour les résultats !

Détail amusant : le passage au Valgomat de l'Aftenposten (l'équivalent de "pour qui voter") révèle que je devrais voter Rødt ("rouge"). Je ne sais pas si c'est la peine - vu son nom - que je précise que ce parti est défini comme "socialiste révolutionnaire". Il n'a aucun représentant au Parlement et le dernier sondage lui donne 2% des intentions de vote...
Repost 0
Published by LillaMy - dans Norvège
commenter cet article
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 09:46
(Spécial dédicace à Mumu !)

Vous connaissez le verbe "répeter", mais que dites-vous quand la chose est répétée trois fois ?

Je vous propose : tripliter

Avec un peu de bonne volonté et beaucoup d'utilisations, on arrivera peut-être à faire rentrer ce mot dans le dictionnaire de l'Académie Française !
Militez pour la triplitition !
Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 16:50
Roman de Stieg Larsson (Millénium, tome 3)

L'histoire :
Pour ne rien révéler au futur lecteur, disons que c'est la suite de l'intrigue du deuxième volume (ce qui n'était pas le cas entre le 1er et le 2nd). Avec un procès à la clef.

Les personnages, notamment Lisbeth, commencent malheureusement à s'essouffler. L'action est moins intense que dans les premiers volumes et surtout on se demande ce que vient faire là l'histoire avec Erika Berger et Svenska Morgen Post, qui n'a rien à voir avec l'intrigue principale. On dirait fort que l'auteur ne voulait pas faire avancer l'enquête trop vite, et qu'il lui a donc fallu meubler un peu... L'épilogue est assez décevant et attendu, également.
Evidemment, on accroche quand même et les 700 pages défilent vite, mais je suis tout de même bizarrement soulagée de savoir qu'il n'y aura jamais de suite (ben oui, l'auteur est mort). On évitera ainsi une déception quasi certaine.

La reine dans le palais des courants d'air, S. Larsson, Actes Sud, 2007
Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 10:29
Oyez, oyez, braves gens, l'épopée des chaussettes bicolores au destin pas si tragique que ça.

Il était une fois la dernière semaine des soldes et une Trollinette qui passe devant un magasin de laine. En fouillant les sacs de pelotes soldées, la Trollinette se dit soudain : "Que voilà donc une jolie pelote !". Las ! Que n'était-elle point venue plus tôt ! Car la jolie pelote rousse était la dernière !
Qu'à cela ne tienne - se dit la Trollinette - ces deux pelotes brunes iront très bien avec. Et je verrai bien ce que j'en ferai...

Quelques jours plus tard, prise d'un accès de témérité, la Trollinette se décide pour des chaussettes. La pelote rousse court et court, la chaussette se tricote... Mais malgré l'utilisation d'une astuce bien maligne pour le talon et la pointe, il s'avère que la laine rousse soudain s'épuise !

Diantre ! Voilà un bien grand malheur. Que faire ? Pleine de ressources, la Trollinette s'en va donc par monts et par vaux à la recherche d'une seconde pelote rousse. Hélas ! Dess'tok Cage le mange-laine est passé par là. Impossible de trouver une seule malheureuse pelote...

Mais comme le dit le célèbre dicton "Chaussette isolée n'est pas de grande utilité". Aussi la Trollinette en tricota-t-elle une autre, tout simplement... inversée !

C'est ainsi que deux chaussettes dépareillées firent la paire, vivants témoins de la mixité dans une societé multicolore...


Si vous aussi vous voulez contribuer à la prolifération des chaussettes anti-conformistes, sachez que celles-ci ont été tricotées avec des aiguilles 3,5 et grâce au mini-logiciel "Chaussettes", téléchargeable ici.
Repost 0
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 16:01
Roman de Stieg Larsson (Millénium, tome 2)

L'histoire
On retrouve Lisbeth Salander et Mikael Blomkvist mais, cette fois, il vont se retrouver plongés dans une histoire complexe de trafic de drogue, de femmes et d'espions russes. Ce qui constitue rien d'autre que le propre passé de Lisbeth !


Dans la même veine que le premier, ce second tome de Millénium nous emméne dans une intrigue plutôt bien faite, bien que l'on puisse deviner pas mal de choses à l'avance. Lisbeth est toujours un personnage aussi sympathique. Mais il y a des moments où l'enquête piétine un peu trop et où on a droit à pas mal de répétitions (ennuyeuses) des faits. De plus, la police semble vraiment à côté de la plaque (pourquoi ne pas avoir interrogé Holger Palmgren ?) et certaines révélations arrivent un peu trop facilement à mon goût à Blomkvist.
Cela dit, et bien que ce ne soit pas bien écrit/traduit, j'avoue que j'ai eu du mal à lâcher le bouquin.

La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette, S. Larsson, Actes Sud, 2006
Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 10:54
Il y a quand même quelque chose qui m'intrigue : ça fait quelques semaines que, régulièrement, des gens tombent sur mon blog en recherchant l'expression : "recette limace".

Ca ne m'intrigue pas qu'ils tombent sur mon blog, puisque j'ai en effet un article intitulé "la recette de la limace", mais ce qui m'étonne c'est qu'on puisse rechercher une chose pareille. Est-ce que les gens cherchent réellement une recette de limace, du style : "limace sautée à la crème et aux petits oignons" ou "glace de limace et son coulis de framboise" ?

Après inspection googlesque, la première page de résultats donne ceci :

- 2 véritables recettes de limace, la limace étant le nom donné en Provence aux escargots.
- 1 forum avec des recettes anti-limace mais aussi une recette de sirop pour la toux à base de bave de limace
- 1 recette de potion pour transformer les gens en limace
- 1 recette anti-limace à base de rhubarbe
- 1 site avec divers articles parlant de limaces
- 1 forum de jardinage
- Bizarreland ! (en 8ème position, pas mal non ?)
- 2 autres recettes anti-limace

Ca ne m'éclaire pas beaucoup tout ça, bien que j'ai appris une particularité linguistique provençale, une recette de sirop contre la toux et une potion magique peu crédible.

J'aimerais bien que le prochain chasseur de limace m'explique ses motivations...

PS : la recherche Images donne en premier résultat : la limace porte-monnaie ! Quel honneur !
Repost 0
Published by LillaMy - dans Variés
commenter cet article
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 15:14
Spoon, pour ceux qui ne le sauraient pas, ça veut dire cuillère en anglais. Là, je vous l'accorde, "cuillère" est déjà un mot rigolo, à condition qu'on ne l'orthographie pas "cuiller" ce qui est une faute de goût condamnable.

Alors pourquoi parler du mot spoon ? Tout simplement parce que c'est un mot à la sonorité rigolote, qui épouse bien la forme de la cuillère.

Pour vous cultiver un peu plus, sachez que :
une cuillère à café = a teaspoon
une cuillère à soupe = a tablespoon

Et que, selon moi, les habitants de la lune devraient être des cuillères (a spoon in the moon !)
Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 13:42
Roman de Gert Nygårdshaug (non traduit)

L'histoire :

Après avoir été accusé à tort d'un meurtre, Jens Oder Flirum passe 10 ans en prison. Finalement reconnu innocent, il est liberé avec la modeste somme de 20 millions de couronnes (2,3 millions d'euros). Totalement inadapté à la vie dans la société norvégienne, il part au Brésil où il fonde l'institut ARBETFLO, qui a pour but de stocker et d'étudier toutes les plantes de la forêt amazonienne.
Son séjour idyllique dans un village indien va pourtant être perturbé par le soulévement des Yanomami, un autre peuple qui a décidé de conquérir la forêt et de la revendiquer pour sienne. Yenso, comme on l'appelle au Brésil, découvre rapidement que ce sont les Européens, en mal de matière première, qui ont manigancé ce soulévement pour retrouver leur droit à exploiter la forêt. Il ne lui faudra pas longtemps pour les contrecarrer.
A l'aide des propriétés étranges d'une certaine plante, Yenso met alors au point "le grand projet" qui a pour but de neutraliser les ambitions néfastes des Européens et d'apaiser par la même occasion la guerre qui fait rage en Europe, où les fractions politiques et religieuses s'entre-déchirent.
Jens Oder Flirum revient donc en Europe, sans se douter de ce qui l'attend.


Si on se laisse emporter par l'intrigue, somme toute bien menée, avec son lot d'actions, de rebondissements et de surprises, on reste pourtant sceptique face à certaines facilités, un peu décevantes, qui permettent à Jens Oder de (presque) toujours s'en sortir.
Nygårdshaug semble s'être laissé tenter par le "réalisme magique" de certains écrivains sud-américains, mais sans leur aptitude à faire paraître le tout naturel. Si bien que la magie semble vraiment une ficelle grossière destinée à faire avancer l'histoire.
Le fait qu'une partie de l'histoire se déroule dans un futur très proche est particulièrement intéressant, car l'évolution politique imaginée ne parait pas si extravagante que ça. Au point qu'on en ait parfois froid dans le dos.
Enfin, on ne peut que regretter les maladresses d'écriture qui désamorcent à maintes reprises l'intérêt que l'on porte au roman.

Himmelblomsttreet, G. Nygårdshaug, Cappelen, 1995

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article