Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 18:34
Roman de Hubert Mingarelli.

L'histoire
Un garçon dont le père, malade, ne peut travailler, rêve d'acheter un milan. Pour cela, il économise l'argent qu'il gagne en faisant la promenade avec des vieillards. Et en noyant des portées de chatons.
Connu pour accomplir ce "travail" spécial, on le charge de se débarasser d'une vieille chienne. L'argent qu'on lui propose alors lui permettrait d'acheter enfin le milan qui risque de mourir de froid dans sa cage. La dernière promenade de la chienne sera pour le garçon un bien plus long voyage à travers sa conscience.


Il est finalement assez difficile de bloguer sur les romans de Mingarelli. Non pas qu'il n'y ait rien à en dire, mais ils disent tout très bien par eux-mêmes.
Ici, j'ai plus particulièrement aimé le voyage avec la chienne, où le garçon se retrouve seul avec lui-même... et un paysage.

La dernière neige, H. Mingarelli, Seuil, 2000
Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 15:05
La Norvège étant un pays relativement grand et peu peuplé, les étendues "sauvages" y sont nombreuses. Par conséquent, les fauves n'y ont pas tous disparu, au contraire de la France.

Selon des chiffres récents, il y aurait une trentaine de loups en Norvège, plus une quinzaine qui passent régulièrement la frontière avec la Suède. La population d'ours s'éléverait à 150 individus. Sans compter les lynx et les gloutons.

Autant dire que les éleveurs ont des raisons de craindre pour leurs moutons ! Ce sont près de 40 000 bêtes que les fauves tuent chaque année en Norvège (à savoir que bien plus meurent de maladies, d'accidents, etc...).

Cependant, il n'est bien sûr pas question de laisser les éleveurs éradiquer les loups, les ours et les autres. On essaye donc de pallier aux massacres en construisant des enclos et en se servant des patous, ces chiens des Pyrénées qui protégent les troupeaux des grands prédateurs.

Sources :
Aftenposten
Repost 0
Published by LillaMy - dans Norvège
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 10:41
Roman de Hubert Mingarelli

L'histoire
Primo aime marcher dans les herbes hautes en déroulant des pensées. C'est sa principale occupation, à part sortir et rentrer les plants de rosiers que son père, au chômage, espère faire pousser pour les vendre.
Et Primo rêve de ce qu'il pourrait acheter avec l'argent des rosiers : un champ d'herbes hautes, un bras de rivière, une crique sous la neige...

Ce petit roman nous plonge dans les pensées d'un enfant, surprenantes autant par leur naïveté que leur maturité. Et il pose une question essentielle : l'important est-il la vérité du souvenir ou de l'avenir, ou plutôt le mensonge que l'on construit à leur propos pour les rendre accueillants ?
Un petit bémol : le roman raconte une petite tranche de vie et on se prend à regretter que cela soit si court.

Une rivière verte et silencieuse, H. Mingarelli, Seuil, 1999.
Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 10:18
Une enquête de 2006 montre que les Norvégiens sont parmi les européens qui boivent le moins d'alcool. Avec 4,9 litres d'alcool pur par an et par personne, ils boivent 2 fois moins que les Français et près de 3 fois moins que les Tchéques.
Selon les chiffres de 2003, seuls les pays musulmans consomment moins d'alcool...
Dans ces chiffres ne sont pourtant pas pris en compte tous les alcools achetés dans les aéroports, à l'étranger...

Selon les spécialistes, cela est du avant tout à l'accès difficile à l'alcool en Norvège. Tout alcool autre que la bière doit en effet être vendu dans les "vinmonopol", dont les horaires d'ouverture sont stricts. De plus, les prix sont très élevés.
Certains jours, comme ceux des élections, voient interdir la vente d'alcool. Dans les supermarchés, la vente de la bière est également prohibée après une certaine heure le soir.

Cependant, le phénomène de "l'helgefylla", la beuverie du week-end, tend à se répandre, chez les jeunes comme chez les autres. C'est ainsi que, dans la semaine, le norvégien boit peu... pour mieux se rattraper le week-end, où il finit fin saoul à 10h du soir !

Sources :
Nordmenn drikker lite
Repost 0
Published by LillaMy - dans Norvège
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 10:53
Mais qu'est-ce donc que cette plante ?








Le grand gagnant de cette devinette ne recevra rien d'autre que l'immense honneur d'avoir gagné.

C'est déjà pas mal, non ?
Repost 0
Published by LillaMy - dans Variés
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 14:54
On voit rarement passer des actualités françaises dans les journaux norvégiens. Et pourtant, l'une d'elle, assez innattendue (ce n'est pas une catastrophe dans l'acception commune du terme, quoique...), y a trouvé aujourd'hui sa place.
L'Aftenposten se fait ainsi le relais d'un journal suédois qui relate la convocation d'une blogueuse française au commisariat pour avoir traité une ministre de menteuse.

Je retiendrais la phrase : "La France a des lois sur Internet parmi les plus sévères au monde et on ne peut pas dire ce qu'on veut des politiciens."

La-haut aussi, on surveille la montée de la dictature...
Repost 0
Published by LillaMy - dans Norvège
commenter cet article
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 21:01
Eh oui ! Mon blog a un an ! (si,si, c'est même marqué en haut à gauche de la page d'accueil : "créé le 03/06/2008")

J'entends bien la foule hurler "un discours, un discours" et  je m'en vais donc lui complaire.

"Mes chers amis, mes chers trolls, mes chers blogueurs, mes chers concitoyens et autrecitoyens,

C'est avec une grande émotion que je viens ici souffler avec vous ma première bougie. L'année passée a vu défiler joies et peines, rires et larmes (grand blabla sur les événements passés).
Ce blog a été un lieu d'ennui mortel/de rires/de baillements interminables/de passionantes lectures/ de pleurs de désespoir/de découvertes (rayez les mentions inutiles).
A partir de dorénavant et jusqu'à ultérieurement compris, je jure sur la Sainte Bible le Grand Livre des Trolls, de ne pas moins lire, de faire plus d'articles "A la une en Norvège", d'écrire encore des histoires de Bizarres (et peut-être d'autres), d'essayer d'étoffer la catégorie "Traduction" et bien d'autres choses encore toutes plus passionnantes les unes que les autres

Mes chers amis (etc.), j'espère passer avec vous une nouvelle prochaine année merveilleuse."

PS : pour les cadeaux, c'est en bas à droite de cet article.
Repost 0
Published by LillaMy - dans Variés
commenter cet article
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 21:03
Roman de Yasmina Khadra

L'histoire
Atiq est geôlier de la prison de Kaboul, il voit passer les condamnés à mort. Ce travail et la maladie de sa femme le mine au point qu'il parle tout seul dans la rue, ce qui n'est pas sans inquiéter son entourage.
Mohsen, quant à lui, se perd dans une vie et une société qui ne lui correspondent plus, atterré par l'indifférence de ses entourages et la sienne propre devant les actes atroces commis par les talibans. Sa femme Zuneira le renie bientôt pour sa participation à une lapidation.
Dans des circonstances tragiques, Atiq rencontre Zuneira qui finira de lui faire perdre la raison.

On erre dans un Kaboul en ruines en compagnie des personnages non moins dévastés, bientôt emportés par leur désarroi, leur incompréhension et leur solitude. Le style poétique maîtrisé de Khadra contraste avec cette errance, mais n'en renforce que plus la force du désespoir.

Les hirondelles de Kaboul, Y. Khadra, Julliard, 2002
Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 15:25
Me voilà bientôt en route pour le pays des Kerlutinoëc. Si j'en rencontre, j'essayerai de ramener un spécimen de ces petites choses.
Ne comptez donc pas sur une mise à jour du pays des Bizarres avant mardi !
Repost 0
Published by LillaMy - dans Variés
commenter cet article
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 16:44
Récit de Christian Bobin.

La dame blanche, c'est Emily Dickinson, poète américaine du XIXème siècle, dont Bobin raconte ici la vie.
La chronologie est éclatée, aussi passe-t-on sans cesse de l'enfance à la mort, en passant par la réclusion et les différentes amours d'Emily.
Mais le fil directeur est la poèsie elle-même, puisque chacun des actes d'Emily est interprétée par Bobin comme une sorte d'acte de foi à la religion de la poèsie.
Le grand reproche que je ferai à ce récit est la poétisation du style et du vocabulaire. Le tout manque de simplicité, qui aurait bien mieux convenue à la dame blanche. Peut-être aussi faut-il le lire en même temps que les poèmes de Dickinson et mettre ainsi en résonnance la vie et l'oeuvre.

La dame blanche, C. Bobin, Gallimard, 2007
Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article