Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 20:54

Roman de Thomté Ryam



L'histoire

Malik, dit El Magnifico, sort de prison. Il a écrit un livre et cherche à se faire publier. Il rencontre Anthony, qui deviendra son ami, et Charlotte, dont il tombe amoureux. Maxou et Anastasia rêvent de devenir célèbre en gagnant une émission de télé-réalité. Bonheur, quant à lui, fait le clown dans un supermarché.

De bonne surprise en déception, chacun rêve de sortir de son quotidien sans espoir, en attendant que le bus explose...


Si certains passages ont un style séduisant, où l'on se laisse prendre par le rythme du rap, ce roman ne m'a pourtant pas convaincue. Les personnages sont un peu trop superficiels, on ne ressent pas vraiment leur manque d'espoir, ce qui rend le geste final quelque peu dépourvu de sens. L'aspect non réaliste, souligné par des dialogues improbables, n'arrive pas à rattraper cette impression.


En attendant que le bus explose, T. Ryam, Editions du Rocher, 2009

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 17:41
Aussi incroyable que cela paraisse, voici déjà une nouvelle histoire de Bizarres : Les anges s'habillent en Torr Stener !
Celle-ci est une parodie dont il n'est pas difficile de trouver l'origine, par le titre.
Pour bien comprendre, il faut savoir que Torr Stener, en réalité, c'est eux (j'ai modifié le nom pour éviter des visiteurs indésirables).

Bonne lecture et n'hésitez pas à commenter ici même !
Repost 0
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 12:38

Bande dessinée de Nicolas de Crécy



L'histoire

Après un réchauffement climatique, l'Europe connaît une période glaciaire. Des hommes (et un chien génétiquement modifié) venus du sud partent à la recherche des traces d'une civilisation préglaciaire. Ils vont tomber sur un curieux bâtiment, rempli d'images peintes et au nom étrange : le Louvre.


Ca faisait longtemps que cette BD m'intriguait, maintenant c'est fait, je l'ai lue. J'ai surtout apprécié les théories tarabiscotées des scientifiques de l'expédition pour expliquer la présence des œuvres d'art* (qu'ils considèrent comme la seule forme d'expression d'une civilisation un peu rustique). Le chien est un personnage très sympathique, en plus d'être le véritable héros de l'histoire, et ce bien qu'il ressemble à un cochon.

Le dessin est agréable, l'humour bien présent et l'intrigue surprenante. Rien que du bon !


*A ce propos, je conseille fortement le livre Futur antérieur sur ce que pourrait être l'archéologie de l'an 4000. 


Période glaciaire, N. de Crécy, Futuropolis, 2005 

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 18:46
Polar de Dennis Lehane.

L'histoire
Dave, 11 ans est enlevé sous les yeux de ses deux amis, Sean et Jimmy. Vingt-cinq ans plus tard, la fille de Jimmy est assassinée. Sean, devenu policier, mène l'enquête, tandis que Dave constitue le suspect idéal...

Bon, il est vrai que l'intrigue de ce polar est pas mal faite, bien que j'ai trouvé l'assassin au deux tiers du bouquin. Mais c'est bien tout ce qu'on peut dire pour sa louange. Les personnages sont assez plats et inintéressants, ils parlent et pensent en clichés, le monde dans lequel ils évoluent (un quartier assez misérable, miné par le banditisme) est banal.
Le petit retournement d'un des personnages à la fin aurait pu être sympathique s'il n'intervenait pas si tard, au milieu d'un épilogue qui n'en finit pas alors qu'on a perdu tout intérêt depuis que le mystère est révélé (ou confirmé, plutôt).
Bref, cette petite incursion dans le monde un peu inconnu de moi qu'est le polar ne se révéle guère satisfaisante et ne m'engage pas à continuer.
Mais j'en lirai tout de même un d'un auteur norvégien, histoire de voir ce que ça donne.

Mystic River, D. Lehane, Bantam Books, 2001
Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 12:35

Et cela se passe en 2009...


Le Conseil des Jeunes de Farsund a fait une proposition pour le moins étonnante. Ils voudraient que les enfants d'immigrés soient obligés de parler norvégien à l'école, y compris durant la récréation. Il leur serait interdit de parler leur langue maternelle, mais pourraient, au besoin, utiliser l'anglais.

Leur motif ? Les élèves norvégiens ne sauraient pas si les élèves d'origine étrangère disent du mal d'eux dans leur langue...

Ils ajoutent tout de même une raison plus altruiste (et moins puérile) en affirmant que les jeunes concernés auraient alors plus facile à s'intégrer dans la société norvégienne.


Cela nous rappelle bien sûr une situation similaire en France, quand les enfants étaient forcés de parler français à l'école et non leur dialecte... au début du 20ème siècle !


Mais ce phénomène n'ait pas sans éveiller des échos également dans l'histoire norvégienne, où les sames (lapons) eurent l'interdiction d'utiliser leur langue, et ce jusque dans les années 1950.


Si le conseil municipal de Farsund affirme prendre cette proposition au sérieux, il n'en va pas de même, heureusement, du recteur ou encore de l'inspecteur d'académie qui pensent que cela ne ferait que renforcer les conflits avec les minorités.


Sources :

Aftenposten

Dagbladet

Aftenbladet

Repost 0
Published by LillaMy - dans Norvège
commenter cet article
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 14:43

Si vous êtes un fidèle lecteur de mon blog et qui plus est, attentif, vous remarquerez, sur votre gauche, une nouvelle petite boîte.

Celle-ci contiendra les pages de la nouvelle catégorie que j'ai appelée "Hvordan ?" ce qui veut dire "Comment ?". A vrai dire, je ne sais pas trop ce que j'y mettrai, mais pour l'instant elle contient la recette des mitaines que vous avez pu admirer un peu plus bas (ici, pour être exacte).

Bon, ça ne vous intéresse pas forcément, mais on ne sait jamais, peut-être quelqu'un un jour découvrira-t-elle (oui, je ne me fais pas d'illusion) mon blog en cherchant sur Google comment tricoter des mitaines ! Et ça changera sa vie à jamais car elle aura vu la Lumière ! J'en ai les larmes aux yeux, tiens...
Repost 0
Published by LillaMy - dans Variés
commenter cet article
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 19:43

Manga de Jirô Taniguchi.



L'histoire :


Hiroshi, 48 ans et père de deux filles, est un jour transporté dans le passé. Il a de nouveau 14 ans, en 1963, l'année son père est parti définitivement.

Hiroshi profite alors au maximum de sa nouvelle enfance, mais il cherche également à résoudre le mystère du départ de son père. La découverte qu'il fera l'aidera à comprendre son attitude face à sa propre famille.

 

 

Pour ma première expérience du manga, le choix était bon. On accroche bien à l'histoire (dont la fin n'est pas moralisatrice, comme on pourrait s'y attendre), les personnages sont attachants, le graphisme n'est pas trop exotique (comprendre : laid). On se plait même à admirer certaines images.

Et en plus il est dans le sens de lecture européen, si bien que je ne me suis pas perdue dans les cases à l'envers...

 

Quartier lointain, l'intégrale, J. Taniguchi, Casterman, 2006

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 21:37
Il existe en Norvège une loi dite Barneloven - la loi des enfants.
Elle interdit notamment la violence contre les enfants. Tout acte de violence physique envers eux est puni par la loi. C'est pourquoi il est inconcevable en Norvège de donner une claque ou une fessée à un enfant, même le sien propre.
Toutefois, un amendement de 2005 indiquait que les parents pouvaient, dans un but d'éducation, donner de légères tapes aux enfants, sans tomber sous le coup de la loi.
A présent, le Département pour les enfants et la parité souhaite apporter un changement à cette loi en y précisant que " tout usage de violence contre un enfant, qu'elle soit physique ou psychique, est interdit. Ceci vaut également quand la violence est utilisée comme punition dans un but éducationnel."
Mais des avocats reprochent à cette proposition le manque de précision quant à la limite à partit de laquelle un acte est considéré comme violent. Par exemple, retenir son enfant par la force pour l'empêcher d'aller quelque part sera-t-il considéré comme un acte de violence ? Jusqu'où effrayer un enfant peut-il être jugé comme de la violence psychique ?
Cette loi reste donc dans le vague et les avocats risquent de se casser la tête sur des questions de contexte.
De plus, les Norvégiens devront s'occuper de responsabiliser les enfants s'ils doivent supprimer toute punition à leur égard...

Sources :
Aftenposten
Barne- og likestillingsdepartementet
Repost 0
Published by LillaMy - dans Norvège
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 22:01

Voilà la première mitaine d'une paire.
Cette variété de mitaines n'a pas d'ébauche de doigts, tout simplement parce que je ne sais pas les tricoter. Elles consistent donc simplement en un tube qui épouse un peu la forme de la main (augmentations au dessus du poignet et diminutions après le trou pour le pouce).
Elles ne descendent pas très bas sur le poignet mais montent jusqu'à la dernière phalange des doigts. Reste à savoir si ça ne va pas gêner le mouvement (bien qu'on puisse toujours les abaisser en cas de besoin).

Tricotées avec des aiguilles n°3,5.
Repost 0
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 15:06

Roman d'Aurélien Loncke


L'histoire :

Franne joue du violon depuis la mort de sa mère, quand elle avait cinq ans. A présent, à seize ans, elle rêve d'intégrer un conservatoire de musique, pour perfectionner ses connaissances et devenir, peut-être, une musicienne aussi connue que l'était sa mère. Mais son père refuse catégoriquement son choix. Sa peur de l'éloignement est telle qu'il refuse que sa fille parte à l'intérieur des terres quand, lui, en sa qualité de marin, resterait vivre au bord de la mer.

La colère et le ressentiment montent en Franne mais, le lendemain, tandis que son père est parti en mer, elle reconsidère leur conversation. Cependant, la tempête approche...


C'est un beau roman, qui nous plonge dans les sentiments de Franne, par une écriture fluide parsemée de métaphores surprenantes et d'anecdotes amusantes. L'évolution de la réflexion de l'héroïne est bien menée, du ressentiment pur et simple à une demi-compréhension mêlée de tendresse pour le père. A travers une journée d'attente, Franne va vivre un véritable voyage dans le tumulte de sentiments contraires.

Mais la fin peut décevoir car ouverte sur le large. Elle laisse possible toutes les interprétations sans résoudre les interrogations de Franne (et du lecteur). Malgré la qualité de l'écriture, on reste donc légèrement sur sa faim. Dommage !

Mon violon argenté, A. Loncke, L'école des loisirs, 2009
Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article