Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 16:24

Roman de Michael Morpurgo

Traduit de l'anglais par Diane Ménard

 

http://www.histoiredenlire.com/images/livres/soldat-peaceful.jpgL'histoire

Tommo Peaceful grandit avec ses frères Charlie et Big Joe à la campagne. Charlie et Tommo tombent amoureux de la même fille, Molly, mais celle-ci choisit Charlie. Malgré tout, le trio reste soudé et les deux frères partiront ensemble pour la guerre. C'est là, dans les tranchées, que leur existence va basculer.

La dernière nuit, Tommo se souvient et raconte, tout en regardant passer les heures...

 

 

Si l'histoire de ces deux hommes dans la Première Guerre Mondiale n'a rien de très original, c'est par les souvenirs, le récit de leur enfance qu'on s'attache à eux. Et bien sûr par la monstrueuse injustice qui les attend. Mais surtout, Michael Morpurgo use d'un truc infaillible pour maintenir une terrible tension au fur et à mesure que s'écoule la nuit du soldat Peaceful.

 

Soldat Peaceful, M. Morpurgo, Gallimard Jeunesse, 2004

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 19:10

Roman de Delphine de Vigan

 

http://www.librairiesfontaine.com/images/heures-souterraines-g.pngL'histoire

Ce matin du 20 mai, Mathilde part au boulot. Comme tous les matins bien que, depuis quelques mois, elle n'y ait plus rien à y faire. Son chef lui a retiré tous les projets, toutes les responsabilités et ne cesse de l'ignorer, de la rabaisser, de tout faire pour la briser.

Ce matin du 20 mai, Thibault va quitter son amante. Il y est décidé car il n'en peut plus : elle ignore ses sentiments et reste une parfaite étrangère malgré les années passées ensemble.

 

 

Dans un mouvement inverse, les deux personnages poursuivent leur chemin dans cette journée décisive en se frôlant, les pensées et les gestes de l'un faisant écho à ceux de l'autre. Si Thibault convainc moins que Mathilde, il apporte au tableau de la ville des vues complémentaires : au monde de l'entreprise répond celui des oubliés, des mis à l'écart, des rejetés, de ceux qui appellent SOS Médecins pour avoir quelqu'un à qui parler.

Attention, roman éprouvant pour les nerfs ! Car la descente aux enfers de Mathilde nous est contée avec un réalisme terrifiant. Peu à peu broyée par la mesquinerie de son supérieur, elle se retrouve perdue, noyée dans la machinerie de l'entreprise qui ne tolère aucune défaillance. Vu par ses yeux et par ceux de Thibault, le monde urbain revêt une froideur inhumaine. Sa logique mécanique, avec du recul, ne paraît plus qu'une immense mise en scène destinée à briser méthodiquement la vie, l'espoir, l'humain. A grignoter sans en avoir l'air rêves et rébellion.

 

Les heures souterraines, D. de Vigan, J-C.Lattès, 2009

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 09:36

Roman de Jean-Claude Mourlevat

 

L’histoire
Un an après la disparition de sa sœur, Anne reçoit un étrange message. Pour la retrouver, elle passe alors dans un monde étrange, un monde où les gens ne respirent pas, où ils n’éprouvent presque rien et pour qui les Terriens ne sont que des monstres de légende. Dans ce monde aseptisé, Anne fait la connaissance de Bran, un hybride qui accepte de l’aider.

 

 

Un roman passionnant qui se dévore en quelques jours mais dont on ressort avec un grand regret : on ne connaîtra jamais la nature de ce monde mystérieux (monde parallèle, societé future, extra-terrestre…?). Mais des personnages sympathiques, les rebondissements inattendus et le suspense bien maîtrisé réussissent à nous faire passer un très bon moment de lecture.

 

Terrienne, J-C. Mourlevat, Gallimard Jeunesse, 2011

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 21:56

Roman de Mathias Malzieu

 

http://1.bp.blogspot.com/_GaeAM-UNSx0/TUcWX_Stp5I/AAAAAAAACxQ/u6lvDYIFnIY/s1600/M+tamorphoseEnBordDeCiel+%25281%2529.jpgL'histoire

Tom Cloudman est un cascadeur plutôt raté. A l’hôpital après une énième chute, on lui découvre un cancer inguérissable. Aidé d’une femme-oiseau, Tom va malgré tout chercher un dernier espoir de s’envoler.

 

 

J’avais entendu parler de Malzieu (La mécanique du cœur) et je n’en attendais rien. Du coup, ce roman ne m’a pas déçu. Il m’a ennuyé, à vrai dire. L’intrigue n’est guère passionnante, les personnages assez horripilants, quant au style !... une accumulation étouffante de métaphores adjectivisantes…

Il ne reste vraiment pas grand-chose pour le rattraper, le pauvre.

 

Métamorphose en bord de ciel, M. Malzieu,Flammarion, 2011

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 23:00

Roman de Joyce Carol Oates

Traduit de l’anglais par Anne Rabinovitch

 

http://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/1060/1060470-gf.jpgL’histoire

C’est l’histoire éparpillée, éclatée d’une famille à travers le 19ème et le 20ème siècle, aux Etats-Unis. Issus d’une famille aristocrate française, les Bellefleur ont des rêves de grandeur souvent contrariés par le destin (à moins que ce ne soit cette malédiction que l’on dit peser sur eux ?).

 

 

Bien qu’assez addictif, ce roman est un peu trop anecdotique à mon goût. Les épisodes de grandeur et de décadence s’enchaînent dans des schémas souvent trop connus, l’auteur jouant sans vraiment se les approprier avec certains mythes fantastiques (pièce hantée, amant vampirique, objet habité d’une âme, disparition mystérieuse…). On suit cependant les Bellefleur avec une certaine fascination qui touche parfois de très près à l’horreur.

 

Bellefleur, J.C.Oates, Stock, 2010

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 15:03

BD (ou album, ou livre illustré, ou ce que vous voulez) de Sybilline, Capucine et Jérôme d'Aviau

 

http://bd.blogs.sudouest.fr/media/01/02/1211142850.jpgL'histoire

Un jour, le Monsieur veilla à la naissance d'un petit bonhomme et il l'appela Alphonse Tabouret. Puis le Monsieur s'en alla et Alphonse Tabouret se retrouva seul. Très seul. Alors il se prit d'amitié pour un lui-même avec lequel il bavardait, bien que ce lui-même se troubla facilement. Jusqu'à ce qu'une grosse bête bût la flaque. Puis il rencontra Ide, toujours en quête de quoi remplir son vide, et Goisse, toujours tellement effrayé, et Stesse, qui faillit les noyer et une géante très exigeante et bien d'autres personnages qui permirent à Alphonse de savoir ce qu'il recherchait et de devenir lui-même.

 

 

Ce livre indéfinissable (ce n'est pas vraiment une BD, ce n'est pas non plus un album) m'a fait beaucoup sourire, m'a touchée, m'a émerveillée. Sorte de conte initiatique à travers les déambulations d'Alphonse dans la forêt et ses multiples rencontres, il peut se lire à plusieurs niveaux. La lecture au premier degré devrait enchanter les enfants, avec toutes ces créatures bizarres, les péripéties et les jeux de mots, tandis que les plus grands apprécieront la métaphore qui, bien que simple, n'en est pas moins touchante. Comment ne pas se reconnaître dans ce petit bonhomme qui cherche à remplir son "trop grand vide" ?

 

"Peut-être que l'amour, c'est trop compliqué, que ça serait plus fastoche d'apprendre à tricoter."

 

Le trop grand vide d'Alphonse Tabouret, Sybilline, Capucine et J. d'Aviau, Ankama, 2010

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 16:26

Roman de Siri Hustvedt

Traduit de l'anglais par Christine Le Boeuf

 

http://www.decitre.fr/gi/95/9782742708895FS.gifL'histoire

Lily Dahl, 19 ans, vit dans une petite ville des Etats-Unis. Elle travaille dans un café et espionne le peintre qui habite en face de chez elle. Rien que de très normal. Jusqu'à ce que de drôles d'événements se produisent autour d'elles. Plusieurs personnes affirment l'avoir vu inanimée... ou morte.

 

 

Cela faisait un moment que cette auteur me faisait de l'oeil (d'accord, au début surtout à cause de son nom aux consonnances scandinaves...). Ayant besoin d'un bouquin pour avoir autre chose que de la littérature jeunesse dont parler au concours, c'était l'occasion ou jamais !

Et je ne suis pas déçue. D'abord intrigant, le mystère va s'épaississant, jusqu'à un dénouement inattendu... Le style est agréable et on suit Lily avec fascination dans ses actes parfois incompréhensibles, en se demandant ce qui, malgré elle, dans son inconscient ou ses souvenirs, la pousse à agir ainsi.

 

L'envoûtement de Lily Dahl, S. Hustvedt, Actes Sud, 1996

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 10:56

Roman de Sapphire

 

http://www.mediatheque-noisylesec.org/lisonfute2000/couvertures/sapphire.gifL'histoire

Precious est renvoyée de l'école car elle est enceinte du deuxième enfant de son père. Orientée vers une école parallèle, elle va enfin pouvoir se reconstruire grâce aux personnes qu'elle y rencontre et grâce à l'écriture qui lui permet d'exprimer tout ce qu'elle n'a jamais pu dire.

 

 

Push est un roman très dur, au style très cru, dont personne ne ressort indemne. L'évolution de Precious est sensible dans son style (qui constitue un vrai tour de force de l'auteur et du traducteur) comme dans ses propos. On la voit surmonter sa honte et sa haine et c'est sans doute là que réside toute la force du roman : malgré tout, Precious réussit à retrouver l'espoir dans la vie.

 

Push, Sapphire, Seuil, 1997

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 20:51

Roman de Marie Desplechin

 

http://medias.lepost.fr/ill/2007/12/05/v-7-1062834.jpgL'histoire

Verte (après tout, pourquoi plus Rose ou Violette que Verte...) est fille de sorcière et donc destiné à être elle-même une sorcière. Ce qui n'est pas pour l'enchanter vu l'exemple que lui donne sa mère, toujours à comploter contre le chien des voisins... Mais ça, c'était avant que sa grand-mère ne la prenne en apprentissage chez elle tous les mercredi. Finalement, Verte va peut-être trouver un intérêt à ses nouveaux pouvoirs...

 

 

Un petit roman sympatique et plein d'humour, mais auquel je reprocherai un gros défaut : les différents points de vue successifs. Ce qui aurait pu faire toute sa qualité vient au contraire gâcher le plaisir du lecteur car, si les voix sont bien différentes, les faits racontés sont en grande partie les mêmes. On tombe alors dans des redites un brin ennuyeuses.

 

Verte, M. Desplechin, L'école des loisirs, 1996

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 22:03

Roman de Sophie Divry.

 

http://www.lesallusifs.com/livres/img/livre_covers/liv_89.jpgL'histoire

La cote 400 est un monologue d'une bibliothécaire qui s'adresse plus ou moins à un lecteur malencontreusement enfermé dans la bibliothèque pour la nuit et déverse sur lui les aigreurs et les enthousiasmes de son métier.

 

 

C'est plein de clichés, ça se veut drôle et ne l'est pas et ça s'oublie très vite. La bibliothécaire comme la bibliothèque sont stéréotypées à souhait : vieille fille aigrie dans des rayonnages poussièreux. Le discours est à peu près dépourvu d'originalité et même d'intérêt. Rien à en dire de plus sinon : ne l'empruntez pas à la bibliothèque !

 

Pour ceux que ça intéresse, la cote 400, c'est là où on classe les langues.

 

La cote 400, S. Divry, Les Allusifs, 2010

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article