Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 15:39

L'éternuement, signe de froid et de maladie, est le symbole de l'éternel dénuement dans lequel se trouve l'âme humaine,

tout comme le corps dénudé dans la froidure de l'hiver.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 18:04

Figurez-vous que des gens arborent ce mot en nom de famille : Mme Dixneuf.

Incroyable, non ?

 

A votre avis, comment le prononcent-ils ?

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 22:42

Ne vous fiez pas à l'orthographe masculine du mot adéquat pour en trouver l'origine. Il vaut mieux en effet se pencher sur le terme adéquate dont la prononciation nous oriente tout de suite vers des temps fort reculés mais néanmoins civilisés.

 

Il y a fort longtemps, dans une contrée éloignée, on édicta une loi qui, à défaut d'être sage, contribua à l'enrichissement du vocabulaire. Cette loi se présentait ainsi :

 

Art.1 Toute personne ne portant pas de couettes sera passible d'une amende.

 

Pour comprendre toute la portée d'un tel édit, il faut savoir que le maître de ces lieux était affublé d'oreilles gigantesques qui l'obligeaient à porter des couettes pour conserver le respect et le sérieux de ses sujets.

Malgré la rebellion latente face à l'ineptie d'une telle décision, la loi passa et maints des habitants s'y conformèrent, bien que des cas de résistance aient été notés.

Après la mort de ce pauvre homme, la loi fut abolie, mais on garda l'habitude de dire au sujet d'une personne "elle a des couettes", signifiant par là qu'elle se conformait aux divers diktats.

A partir de là, l'évolution est évidente : tandis que l'expression se contractait en "adéquète" puis "adéquate", son sens changeait légèrement pour s'adapter à toutes choses conformes et perdait sa connotation péjorative.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 22:43

L'été est la saison de l'épluchage !

Aussi me fallait-il vous expliquer la provenance du verbe éplucher.

 

L'épluchage nous vient tout droit de l'époque où les légumes avaient des mains. Avant de les manger, on les épaluchait vivants pour ne pas qu'ils se défendent. Puis on les écorchait pour les mêmes raisons que de nos jours.

 

Depuis, les légumes, face à tant de cruauté et de douleur, ont connu une mutation à l'issue de laquelle leurs mains se sont résorbées. Dès lors, l'homme pouvait les tuer avant de leur ôter la peau. De ce temps ne nous reste plus, à peine déformé, que le terme "éplucher".

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 22:06

Un soulier, au cas où certains ne le sauraient pas, est une chaussure. Pourquoi a-t-on abandonné l'un au profit de l'autre ? Peut-être parce que les souliers étaient soûlants...

 

En tous cas, je trouve pour ma part qu'il est fort dommage de laisser à l'abandon un mot aussi plaisant.

Alors, laçons nos souliers et allons soûler le monde de ce nouvel ancien mot !

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 15:37

 

Arbitraire (vb. intr.) : Traire les arbitres pour en extraire des sifflets. L'arbitraite est un sport pratiqué communément par les agents de la circulation.

 

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 23:01

Le verbe å synes en norvégien veut dire "penser", "avoir l'impression que"...

 

Et ce mot me plaît tout simplement à cause de sa terminaison en "s" peu commune pour un infinitif. En effet, le "s" est la marque du passif et "synes" peut également vouloir dire "être vu" ou "paraître, sembler", en tant que passif du verbe å syne (montrer).

 

On peut ainsi faire le rapprochement avec notre "il me semble que" qui ne veut rien dire d'autre que "penser", ou "avoir l'impression"...

Comme quoi, on retrouve les mêmes mécanismes d'une langue à l'autre.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 19:36

Vous connaissez sûrement cette sorte d’oignon fort goûteux qui vous laisse une merveilleuse haleine : l'échalote. Mais savez-vous d’où vient son nom ?

Eh bien, plusieurs théories se battent en duel à se sujet :

 

- Le mot présente une évidente parenté avec le mot échalas. On pense donc que les échalotes étaient à l’origine exceptionnellement grandes et étirées. Mais à la suite d’une dispute avec les asperges, elles s’en sont retrouvées toutes rétrécies, voire raplaplas*.

 

- Certains tenants du franglais prétendent que c’est une déformation de l’expression « hache a lot » qui fait référence à l’habitude que l’on a de cuisiner l’échalote en petits morceaux.

 

A vous de choisir…

 

 

* question essentielle : l’adjectif raplapla s’accorde-t-il au nom qui le précède ? Le premier à me faire une réponse intéressante gagnera le droit de choisir le prochain mot du jour (le mot, pas le contenu).

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 20:09

Certains esprits simples voient dans le mot alentour la contraction de l'expression "à l'entour", donc ce qui entoure un lieu, une personne.

Pourtant, une étude sérieuse nous montre qu'il vient plutôt de "aller autour", c'est à dire tout ce qui se trouve à distance de marche autour d'une chose ou d'une personne.

 

A une époque existait également le mot "relentour" qui désignait le périmètre où se diffusait l'odeur (ou relents) de la chose ou personne en question. Ainsi, on disait : La puanteur était telle qu'aux relentours, les mouches tombaient.

Malheureusement, ce terme a disparu de notre vocabulaire...

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 12:04

C'était au temps des dinosaures...

Au fond des mers, dans les abysses, régnait alors un monstre d'une taille inimaginable...

 

Pourtant, il suffit d'un tout petit poisson qui vint lui chatouiller la nageoire caudale pour que l'animal titanesque entre dans une fureur noire et remonte à la surface.

Des vagues géantes vinrent s'écraser sur les côtes, et le reflux fut tel que la pression déclencha un séisme d'ampleur mondiale. Ainsi prit fin l'ére des dinosaures.

 

Mais un court instant avant le cataclysme, les bêtes purent constater, paralysés de terreur, que le monstre remonté à la surface était si gros qu'il cacha l'eau !

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article