Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 20:30

Les krekling - plus connus sous le nom de camarins dans nos régions - étaient un peuple de vaillants guerriers et de fiers chasseurs (à moins que ce ne fut l'inverse...). Mais un jour, l'un d'eux offensa leur dieu en refusant de lui laisser une offrande de viande et de sang. Aussi le dieu les punit-il en ces mots :

"Viles créatures ! Votre avarice a sonné votre fin. Jusqu'à la fin des temps et pour l'eternité, vous serez désormais condamnés à poursuivre votre vie pendus à des buissons et à n'aurez pour toute nourriture que de l'eau !"

 

Et c'est ainsi que les krekling devinrent ceci :

http://www.voringfossen.com/flora/krekling.jpg

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 23:18

Souvenez vous donc de la triste et pathétique histoire de Simon le Goéland qui, un jour de tempête, fut changé en varech par les dieux pour avoir tenté de leur dérober le feu.

Ceci se passa bien avant Prométhée, qui n'eut pas beaucoup plus de chance, d'ailleurs...

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 11:27

Simon
Il existe une région viticole Bordelaise de la rive gauche de la Garonne nommé Graves, lequel a par ailleurs sa propre AOC.
Les millésimes sont classés du meilleur au moins bon. Les millésimes les moins fameux sont appelés "gravillons", de manière affectueuse afin de signifier la faible qualité de la production de l'année. Petit terme local gentil, il ne trompe cependant pas les amateurs éclairés qui délaissent alors à regret la production de vin de Graves.
Par extension, "gravillon" désigne également les domaines les moins reconnus de la région viticole de Graves, mais le terme devient alors beaucoup plus dépréciatif.

 

Kangouloup (hors concours)

Autrefois, les enfants étaient pris très jeunes dans les monastères pour devenir moines (ce qui est toujours le cas d'ailleurs au Tibet)et on les appelait des moinillons.
C'était encore des enfants, mais beaucoup prenaient très au sérieux leur futur rôle de petits moines et du coup, à force de les voir dire leurs prières avec zéle et gravité; on les avait appelé "gravillons"
Un jour un petit moine plus facétieux que les autres, qui s'amusait à faire rouler des petits caillous en guise de billes, s'avisa que la tête du Pére Supérieur était luisante et lisse comme une grosse bille ( il était en effet chauve comme un oeuf !) et il eut " la merveilleuse idée" de la dégommer à coups de petits caillous!!
Heureusement, le Pére Supérieur était plein d'humour et de tendresse pour ses moinillons et après avoir vainement tenté de prendre un air sévère et outré , il éclata de rire et décida de nommer ces petits caillous des "gravilons" et ordonna comme punition au moinillon de couvrir la cour de ces petits gravillonspour que tous les moines du plus jeune au plus vieux put se divertir en concours de billes pendant les récréations.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 15:42

 

Alice Liddell

Gravillon : Du mot gravilloner, qui signifie gravir mais à tout petits pas. Quand on gravillonne, on gravit une montagne mais tout doucement. Il fait partie de ces petits mots tels que
farfouiller, qui signifie chercher mais pas trop. Quand on farfouille c'est qu'on cherche un peu.

 

 

Flachy Joe

1.Gravillon, nom dérivé du verbe gravir. Les gravillons sont les petits cailloux qui roulent sous les pieds et nous empêchent d'escalader les montagnes.
2.Gravillon de gars ravi et du diminutif -illon. C'est un petit bonhomme bien content. On l'utilise couramment dans le proverbe "Amasse des mousses : roule le gravillon."

 

 

Laurent
La définition du mot "gravillon" remonte à très loin. Un temps reculé, presque en dehors du temps lui-même, pas très bien remonté. Un temps où les petits enfants semaient des petits graviers pour suivre leur chemin et ne pas le perdre au fil de ce temps pressé. Un gravillon par-ci, un gravillon par-là, suffisamment petit pour glisser le long du pantalon, dans ce petit trou au fond de la poche usée. Certains enfants devenus grands ont, encore, de nos jours, les poches trouées, et fort heureusement d'ailleurs ! Pour ne pas oublier le début de leurs histoires et les continuer...

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 13:50

 

Owyn

Gravillon : contraction des mots gravier et Villon, du nom du célèbre poète François Villon qui d'un gravier tua son rival le prêtre Philippe de Sermoise. L'étymologie populaire y ajoute aussi le sens de 'grave'. Ainsi un gravillon désigne à la fois un petit gravier pointu, ou un élément apparemment sans importance mais pouvant entraîner de graves conséquences. "Jeter un gravillon dans la mare", "un gravillon dans l'engrenage", "celui-là, c'est un gravillon, il va nous causer des problèmes".

 

 

Jimpee
Le premier sens du mot a complètement disparu ; en vieux français, un villon est un poète, François Villon était désigné par son métier, pas par son nom de famille. Un poète bien nourri devenait un Gras Villon, or un poète vit d'amour et d'eau fraîche ou il est torturé par sa muse et ses créanciers, mais il n'est jamais gras.

Le mot est donc tombé totalement en désuétude et a été abandonné au profit d'un 2e sens apparut avec le goût de l'Antique à la Renaissance. Homère a raconté le siège de Troie, aussi appelée Ilion. La ville a été brûlée, mais on pense que ses murs ont été détruits en menus morceaux. Les châtelains aimaient à penser qu'ils marchaient sur les gravats d'Ilion devenus Gravillons au Nord de la Loire puis, à la Révolution, le terme est devenu générique pour tous les petits cailloux.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 19:12

Voici deux autres propositions pour le mot gravillon. Comme la dernière fois, je rassemble les définitions par similitudes...

 

Vivien
Gravillon : ce mot est apparu dans la langue française au XVIIIe siècle, âge d'or de la piraterie. Il est issu de la fusion de deux mots : "graveleux" et "pavillon". Le gravillon était le pavillon orné de scènes graveleuses, qu'arboraient les navires de passe, à bord desquels des prostituées offraient leurs services aux pirates qui naviguaient durant de longues périodes sans toucher terre.

 

Melle Mars
Gravillon: (n.m.): contraction de "Pavillon de Grave le Lion". Grave Untington, était, dans la seconde moitié du XVIIIème siècle, un pirate irlandais fort cruel qui pillait, violait et tuait sans relâche. On lui avait donné le surnom bien trouvé du "Lion" à cause de sa cruauté et de sa belle crinière rousse (Irlande oblige). Chaque fois qu'il abordait un navire, ses matelots hurlaient "Hissez le pavillon de grave le Lion". seulement, le temps qu'ils prononcent ces mots-là, les ennemis avaient largement le temps de fuir. Alors Grave a contracté tout ces mots en un seul, "gravillon", qu'il hurlait à chaque abordage tout en balançant sur ses ennemis des canonnades de pierrailles. Voilà. Nous ne trouvons pas d'autres explications!

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 19:13

Le mot actualité vient de l'expression "cactus alité".

De fait, avant de parler d'actualité brûlante, on évoquait l'actualité piquante.

 

On pense que le glissement de sens date de la grande épidémie de peste des cactus en 1612, l'événement étant alors sur toutes les bouches et à la une de toutes les gazettes.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 18:34

Fressen est un mot allemand qui veut dire manger. Mais attention ! Quand on fressen, on ne mange pas n’importe comment : on se baffre, on bouffe, on dévore, on engloutit. Exit fourchette et couteau !


Je trouve ce mot particulièrement représentatif, sans doute de par sa ressemblance avec frénésie. Fressen, c’est manger avec frénésie.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 21:22

 

Anamorphose (n.f.) : fait de se transformer en Anna ou Anne. Cette procédure peut revêtir différentes formes, causes et résultats.

Par ex :

- décidée : Anna Karénine

- maternelle : Sainte Anne

- royale : Anne de Bretagne

- benjamine : Anne Brontë

- courtement : Anne Frank

- tête en l’air : Anne Boleyn

- mordue : Anne Rice

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 17:34

 

Epuisement : état que l’on atteint après avoir creusé le puits de la fatigue (ou de l’ennui)

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article