Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 09:49
Roman de Thimothée de Fombelle (Tobie Lolness, tome 2)

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/1/3/9/9782070578931.jpgL'histoire
Tandis que se poursuit la destruction de l'arbre et la capture des Pelés, Tobie revient dans l'arbre pour retrouver ses parents et délivrer Elisha, retenue prisonnière par Léo Blue qui désire l'épouser.
Avec l'aide des bûcherons qui organisent leur propre résistance, Tobie arrivera-t-il à éliminer Jo Mitch et à échapper à la fureur de Léo Blue ?


Dans ce second volume, les méchants se font plus crédibles grâce à Léo Blue. Même si on devine assez vite les secrets de famille des uns et des autres, l'intrigue est bien menée, l'action vivante.
Le monde de l'arbre avec ses spécificités est un peu plus développé, quoique toujours pas assez à mon goût.
Cependant, certains personnages restent particulièrement tartes, enlevant de la crédibilité et donc du suspense à certaines scènes.
Mention spéciale à Patate qui est, je crois, mon personnage préféré !
Ah oui, une dernière chose : pourquoi les savants sont-ils tous des hommes ?!

Les yeux d'Elisha, T. de Fombelle, Gallimard Jeunesse, 2007
Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 21:13
Flodhest est tout simplement la traduction littérale en norvégien de "hippopotame", c'est à dire "le cheval du fleuve". J'aime bien cette tendance à la description pure et simple plutôt que l'utilisation de mots grecs ou latins comme en français. C'est original et ça donne spontanément des images rigolotes.

Mais, je l'accorde, ce n'est pas forcément facile de reconnaître l'animal en question...
Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 09:50
Roman de Moka.

http://idata.over-blog.com/0/09/50/75/divers/cela.jpg
L'histoire
Cela est un parasite, il s'infiltre dans les êtres vivants pour en prendre le contrôle et les fait finalement mourir. Dans un quartier tranquille, les morts se multiplient. Pendant ce temps, Ulysse persuade son ami Sam d'installer sur son ordinateur Centurion, un programme intelligent capable d'apprendre à penser...


On sent la fin arriver depuis le début ou presque, mais on s'attache aux personnages, notamment à la petite fille qui parvient à expliquer au logiciel des concepts philosophiques à l'aide de La petite poule rousse...
C'est parfois violent, voire légèrement gore, mais l'auteur sait désamorcer l'angoisse par le ridicule, en nous faisant rire.
Le roman datant de 2000, la réalité informatique est un peu datée, mais ce n'est pas très gênant.
Le gros "mais" de l'histoire est la fin, complétement bâclée : là où on attendait un beau duel entre les deux intelligences non-humaines, on se retrouve devant une demi-page fort décevante.

Cela, Moka, L'école des loisirs, 2000
Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 12:39
Roman de Thimothée de Fombelle (Tobie Lolness, tome 1)

http://www.franceinlondon.co.uk/media/pictures/FilUserFiles/Image/tobie.jpgL'histoire
Tobie Lolness mesure un millimètre et demi et vit avec son peuple dans un arbre qui constitue tout son univers. Son père, un grand savant, a mis au point la vie mécanique. Mais cela attise la convoitise de Jo Mitch, un brigand de haut niveau qui cherche à détruire l'arbre.
La famille Lolness est bannie et Tobie est recherché et poursuivi. Il échappe à ses poursuivants mais ses parents sont toujours prisonniers...


L'idée de personnages minuscules, bien que pas neuve, était sympathique. Les aventures de Tobie sont assez prenantes et les réfèrences à notre monde plutôt bien trouvées. Mais les personnages manquent peut-être un peu d'originalité et d'épaisseur, les méchants sont vraiment trop bêtes pour faire peur et surtout, la chronologie complètement fragmentée est génératrice de frustration plutôt que de suspense.
La fin de ce premier tome engage pourtant à la lecture du deuxième, pour connaître à la fois le sort des Lolness et de l'arbre.

La vie suspendue, T. de Fombelle, Gallimard Jeunesse, 2006
Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 22:40
Arc-bouter (et non arquebouter) désignerait l'utilisation d'arc-boutant. Ce qui nous avance bien.

L'étymologie la plus probable est tout de même l'historique. Jeanne d'Arc voulant bouter les Anglais hors de France, ces derniers auraient répliqué qu'il fallait bouter Arc hors du même royaume. D'où l'expression s'arc-bouter pour signifier "ne pas céder", "camper fermement sur ses positions".

Cependant, quand on se souvient que c'était les Anglais qui utilisaient massivement les arcs à cette époque, on reste perplexe quant au choix du nom de la demoiselle...
Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 17:36
Journal intime d'une jeune droguée de quinze ans / Anonyme

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/0/4/6/9782266132640.jpgComme son sous-titre l'indique, L'herbe bleue est un journal. Sa véracité est remise en question, mais ça a peu d'importance.
On suit donc, au fil des jours, la plongée de cette jeune fille dans la drogue, d'abord prise par accident, puis par amusement, puis par addiction.
On ne nous épargne presque rien des horreurs qu'elle subit, de sa déchéance, mais le plus horrible est peut-être de voir peu à peu disparaître les dates de son journal, inexorablement effacées de sa conscience.
La deuxième partie raconte sa reprise en main, avec tout l'espoir de pouvoir effacer son passé qui lui est sans cesse jeté à la figure... jusqu'à l'épilogue.

L'herbe bleue est un livre très dur, qui a le mérite de ne pas être moralisateur mais de dresser un portrait que personne ne peut contempler sans frémir. Et le côté un peu daté du langage n'y change rien.

L'herbe bleue, Anonyme, Presses de la Cité, 1972
Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 21:02
La cornouille est le fruit du cornouiller, remarquable par sa rougeur et son énorme noyau.

Différentes étymologies se disputent :
  • la bretonne : déformation de "ker nouille", exclamation-insulte que l'on poussait, de rage, en dénoyautant ces fruits frustrants.http://www.liqueurs-mellioret.ch/images/arbuste/cornouille_fruit_560.png
  • la superstitieuse : la cornouille étant réputée pour repousser le diable, le terme "cornu-ouille" s'est imposé de lui-même.
  • la géographique : le fruit serait originaire de Cornouaille.

A vous de choisir...

Pour ceux qui n'auraient jamais vu de cornouille :
Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 21:40

Roman de Philip Pullman (Sally Lockhart, tome 1)

 

http://www.images-chapitre.com/ima2/original/553/46553_2651820.jpgL'histoire

Sally vient de perdre son père dans le naufrage d'un navire en mer de Chine. Une mystérieuse lettre va la mettre sur la piste d'un précieux héritage et d'un sombre trafic d'opium. Son ennemie, Mme Holland, n'épargnera aucun moyen pour mettre la main sur le rubis et se débarrasser de Sally.

 

 

Ce premier tome d'une série, publiée en Angleterre bien avant A la croisée des mondes, du même auteur, est bien décevant. Sally est un personnage bien moins sympathique que Lyra, l'intrigue est confuse et l'action poussive. On se perd dans les secrets des personnages et le récit jamais terminé du Major Marchbanks n'aide pas à démêler ces fils.

Si certains personnages pourraient être sympathiques, ils mériteraient un développement de leur caractère dès ce premier volume. Paradoxalement, Mr Berry, la brute épaisse, est sans doute le plus amusant.

Enfin, malgré le dernier mystère planant sur la fin, on n'a pas envie d'entamer le deuxième tome.

 

La malédiction du rubis, P. Pullman, Gallimard Jeunesse, 2003

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 22:00
http://www.kbsinstitute.org/images/pullo/1716.jpgJe vous avais déjà parlé des règles très strictes concernant la vente d'alcool en Norvège. Cependant, les Norvégiens ne se privent pas pour acheter leur alcool à l'étranger. C'est ainsi qu'existe un véritable trafic... de bière !

Un Danois s'est ainsi fait arrêter à la douane avec pas moins de 2090 litres de bière dans sa voiture, qu'il comptait revendre à Lillehammer. Ce qui représente 121 000 couronnes de taxe (15 000 €)...

Sachant que cet homme s'était déjà fait prendre en 2007 avec 950 litres de bière, et en prenant en compte les probabilités de se faire arrêter à la douane, calculez combien de litres de bière il a pu faire entrer en Norvège...

Source :
Tatt med 2000 liter øl
Repost 0
Published by LillaMy - dans Norvège
commenter cet article
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 13:33

Roman de Faïza Guène

 

http://4.bp.blogspot.com/_V_chT6Nt2JE/SwG9wt9mPJI/AAAAAAAAADM/EeVA91KJqu8/s1600/kiffe.gifL'histoire

Doria a quinze ans et habite dans une cité. Son père est retourné en Algérie pour y épouser une femme plus jeune. Doria et sa mère survivent donc comme elles le peuvent, l'une au lycée, l'autre dans un emploi de femme de ménage. Pourtant, Doria ne perd pas son sens de l'humour ni son espoir que demain puisse être différent.

 

 

A première vue, on s'attendrait à une histoire cucul pour adolescentes. Finalement, on se retrouve face au récit plein d'humour d'une vie de galère en banlieue. Sans apitoyement ni complaisance, le petit trafiquant y est croqué à côté de la commère du quartier, de l'arnaqueur de service et des assistantes sociales.

A savourer : le langage de Doria, ses superbes analogies et son ironie.

 

Kiffe kiffe demain, F. Guène, Hachette Jeunesse, 2004

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article