Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 09:36

Roman de Jean-Claude Mourlevat

 

L’histoire
Un an après la disparition de sa sœur, Anne reçoit un étrange message. Pour la retrouver, elle passe alors dans un monde étrange, un monde où les gens ne respirent pas, où ils n’éprouvent presque rien et pour qui les Terriens ne sont que des monstres de légende. Dans ce monde aseptisé, Anne fait la connaissance de Bran, un hybride qui accepte de l’aider.

 

 

Un roman passionnant qui se dévore en quelques jours mais dont on ressort avec un grand regret : on ne connaîtra jamais la nature de ce monde mystérieux (monde parallèle, societé future, extra-terrestre…?). Mais des personnages sympathiques, les rebondissements inattendus et le suspense bien maîtrisé réussissent à nous faire passer un très bon moment de lecture.

 

Terrienne, J-C. Mourlevat, Gallimard Jeunesse, 2011

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 13:59

Les merveilleuses étaient jadis les gardiennes de phare (ou veilleuses-de-mer). Isolées pendant de longs mois de tempête sur leurs îles rocheuses, certaines ont développé une queue de poisson pour y échapper, devenant ainsi des sirènes, ces créatures merveilleuses...

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 21:56

Roman de Mathias Malzieu

 

http://1.bp.blogspot.com/_GaeAM-UNSx0/TUcWX_Stp5I/AAAAAAAACxQ/u6lvDYIFnIY/s1600/M+tamorphoseEnBordDeCiel+%25281%2529.jpgL'histoire

Tom Cloudman est un cascadeur plutôt raté. A l’hôpital après une énième chute, on lui découvre un cancer inguérissable. Aidé d’une femme-oiseau, Tom va malgré tout chercher un dernier espoir de s’envoler.

 

 

J’avais entendu parler de Malzieu (La mécanique du cœur) et je n’en attendais rien. Du coup, ce roman ne m’a pas déçu. Il m’a ennuyé, à vrai dire. L’intrigue n’est guère passionnante, les personnages assez horripilants, quant au style !... une accumulation étouffante de métaphores adjectivisantes…

Il ne reste vraiment pas grand-chose pour le rattraper, le pauvre.

 

Métamorphose en bord de ciel, M. Malzieu,Flammarion, 2011

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 21:57

L'élégance s'appliqua tout d'abord aux mains. En effet, il fut un temps où l'on ne pouvait sortir mains nues.

D'où l'expression fréquente : "et les gants !" qui pouvait se conjuguer de plusieurs façons :

 

Admiratif :

"Quel beau manteau !

- Et les gants !"

 

Méprisant :

"Un chapeau vraiment ridicule...

- Et les gants !"

 

Attentionné :

"Tu as mis une écharpe ?

.... Et les gants ?!"

 

C'est ainsi que le terme élégant en vint à désigner de beaux vêtements, mais aussi, parfois, ridicules. Ou qu'on disait élégants pour convaincre de les porter.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 23:00

Roman de Joyce Carol Oates

Traduit de l’anglais par Anne Rabinovitch

 

http://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/1060/1060470-gf.jpgL’histoire

C’est l’histoire éparpillée, éclatée d’une famille à travers le 19ème et le 20ème siècle, aux Etats-Unis. Issus d’une famille aristocrate française, les Bellefleur ont des rêves de grandeur souvent contrariés par le destin (à moins que ce ne soit cette malédiction que l’on dit peser sur eux ?).

 

 

Bien qu’assez addictif, ce roman est un peu trop anecdotique à mon goût. Les épisodes de grandeur et de décadence s’enchaînent dans des schémas souvent trop connus, l’auteur jouant sans vraiment se les approprier avec certains mythes fantastiques (pièce hantée, amant vampirique, objet habité d’une âme, disparition mystérieuse…). On suit cependant les Bellefleur avec une certaine fascination qui touche parfois de très près à l’horreur.

 

Bellefleur, J.C.Oates, Stock, 2010

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 20:30

Au cas où vous ne le sauriez pas, les poulpes sont les prochains maîtres du monde. En fait, tout ce qui les empêche de dominer l'univers dès à présent, c'est qu'ils ont un petit problème de transmission du savoir (ils s'épuisent jusqu'à la mort pour défendre leur progéniture contre les prédateurs).

 

Ils sont donc extrêmement intelligents.

La preuve en images :

 

Poulpe livre

 

 

 

 

 

Poulpe lisant un livre.

Il s'agit en fait du célèbre Dr. Oktopus consultant un article sur lui-même.

 

 

 

 

 

 

 

Poulpe discussion

 

 

 

 

 

 

Poulpe en pleine discussion (peut-être parle-t-il cuisine puisque son interlocuteur à l'air prêt à l'engloutir)

 

 

 

 

 

 

 

Dr. Oktopus est réalisé avec un crochet 2,5 dans une laine sans nom. Il raffole du crabe à la sauce "plancton clignotant" mais n'aime pas les crevettes, merci.

Repost 0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 20:55

Une opignon est comme une opinion, mais à plusieurs couches : selon l'endroit, l'heure, ou l'opiniatreté de ses détracteurs, on peut enlever une couche et l'opignon change alors de visage (elle peut même parfois s'inverser).

L'opignon est l'outil de prédilection de la confrérie des retourneurs de veste.

 

(ce mot m'est gentiment prêté par la ville de Bordeaux, sans son accord, mais je suis sûre que ça ne la gêne pas : )

Opignon.jpg

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 15:03

BD (ou album, ou livre illustré, ou ce que vous voulez) de Sybilline, Capucine et Jérôme d'Aviau

 

http://bd.blogs.sudouest.fr/media/01/02/1211142850.jpgL'histoire

Un jour, le Monsieur veilla à la naissance d'un petit bonhomme et il l'appela Alphonse Tabouret. Puis le Monsieur s'en alla et Alphonse Tabouret se retrouva seul. Très seul. Alors il se prit d'amitié pour un lui-même avec lequel il bavardait, bien que ce lui-même se troubla facilement. Jusqu'à ce qu'une grosse bête bût la flaque. Puis il rencontra Ide, toujours en quête de quoi remplir son vide, et Goisse, toujours tellement effrayé, et Stesse, qui faillit les noyer et une géante très exigeante et bien d'autres personnages qui permirent à Alphonse de savoir ce qu'il recherchait et de devenir lui-même.

 

 

Ce livre indéfinissable (ce n'est pas vraiment une BD, ce n'est pas non plus un album) m'a fait beaucoup sourire, m'a touchée, m'a émerveillée. Sorte de conte initiatique à travers les déambulations d'Alphonse dans la forêt et ses multiples rencontres, il peut se lire à plusieurs niveaux. La lecture au premier degré devrait enchanter les enfants, avec toutes ces créatures bizarres, les péripéties et les jeux de mots, tandis que les plus grands apprécieront la métaphore qui, bien que simple, n'en est pas moins touchante. Comment ne pas se reconnaître dans ce petit bonhomme qui cherche à remplir son "trop grand vide" ?

 

"Peut-être que l'amour, c'est trop compliqué, que ça serait plus fastoche d'apprendre à tricoter."

 

Le trop grand vide d'Alphonse Tabouret, Sybilline, Capucine et J. d'Aviau, Ankama, 2010

Repost 0
Published by LillaMy - dans Livres
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 19:34

L'épanadiplose est une maladie champignonesque (ou mycose) des pieds. Je ne vois vraiment pas ce que ça pourrait être d'autre.

Repost 0
Published by LillaMy - dans Mot du jour
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 20:01

Les bolle [boul-le] sont des petites brioches rondes parfumées à la canelle.http://juliieb.blogg.no/images/431283-1-1256399116278.jpg

Une étude montre que les Norvégiens ont doublé leurs achats de bolle depuis 2006 !

Pourquoi ?

- Parce que maintenant, on trouve des bolle aux pépites de chocolat

- Parce que ce n'est pas cher

- Parce que c'est facile et pratique à manger

- Parce que ça a l'air bon et que ça sent bon

 

On trouve pourtant des voix discordantes et notamment ceux qui considèrent que la farine blanche, c'est mauvais pour la santé ! "Mangez grovt" souligne l'une d'elles, grov désignant la farine complète / rustique. Une opposition constante dans les débats sur la nourriture équilibrée en Norvège.

 

Toujours est-il que, en tant que grande consommatrice de boller en Norvège, je connais LA raison de cette incroyable hausse : les bolle, c'est bon !

Même si, évidemment, les meilleures sont celles que l'on fait soi-même. Ce qui me fait penser qu'il faut que j'en cherche la recette...

 

Source :

Aftenposten

Repost 0
Published by LillaMy - dans Norvège
commenter cet article